Home Actualités 24option sous le coup d’une interdiction d’activité sur le territoire français
24option sous le coup d’une interdiction d’activité sur le territoire français
Maxime (Équipe OptionMag) 0

24option sous le coup d’une interdiction d’activité sur le territoire français

37
0

La plateforme de trading en ligne 24option, fournie par la société Rodeler limited enregistrée à Chypre, a été sommée par l’AMF de stopper toutes ses activités sur le territoire français depuis le 1er août 2016.

 

Une interdiction malgré une licence de la CySec

Rodeler limited est bel et bien titulaire d’une licence d’activité délivrée par les autorités Chypriotes et qui lui permet en théorie de fournir des services financiers dans tous les états membres de l’Union Européenne. Cependant, la société avait déjà été épinglée par le régulateur chypriote l’année dernière pour des manquements à ses responsabilités professionnelles.

Malgré cette amende de 300 000 euros, 24option n’a semble-t-il pas pris les mesures adéquates pour se conformer aux règles en vigueur sur les marchés financiers en France. L’AMF qui n’a pas compétence pour « assurer le respect des règles de bonne conduite des prestataires étrangers intervenant en France en libre prestation de service », peut toutefois prendre des mesures coercitives « pour protéger les investisseurs sur son territoire lorsqu’un prestataire agit d’une manière clairement préjudiciable à leurs intérêts ».

Communiqué officiel de l'AMF sur cette intérdiction
Communiqué officiel de l’AMF sur cette intérdiction

En effet, grâce à l’article 62 de la directive européenne MIF qui a été transposé à l’article L. 532-21 du code monétaire et financier du droit national, l’AMF peut imposer une interdiction totale d’activité à un courtier si son mode de fonctionnement apparait clairement comme contraire aux intérêts de ses clients.

 

Un marketing agressif qui finit par couter cher à 24option

Il est apparu que 24option ne respectait pas ses obligations de bonne information et agissait de manière déloyale et malhonnête envers ses clients en ne leur présentant pas de manière équilibrée les risques de perte et les chances de gain, occultant en règle générale les risques de perte dans ses publicités.

Voici un exemple de publicité de ce courtier :

Comme on peut le voir, les gains se font malheureusement « en peu trop miroiter »… Quant à la notion de perte (qui est à considérer dans le trading), elle semble être totalement absente dans les publicités de 24option.

Certes, ce courtier n’arnaquait pas ses clients, mais il reste difficile de dire que ce genre de publicités sont honnêtes.

Face à ce manque de transparence, l’équipe OptionMag conseille actuellement à ses lecteurs de se rediriger vers des plateformes de trading plus fiables, tels qu’OptionWeb.

TRADER AVEC OPTIONWEB : COURTIER RÉGULÉ ET FIABLE

 

Une interdiction définitive ?

L’interdiction imposée par l’AMF est valable aussi bien pour les nouveaux clients que les clients existants. A compter du 1er août 2016 et ce jusqu’à ce la société prenne les mesures appropriées, Rodeler limited à interdiction de contracter avec tout nouveau client et doit se contenter de communiquer avec ses clients existants au sujet de la clôture de leur compte.

Cette interdiction est valable sur l’ensemble du territoire français (France métropolitaine, départements d’outre-mer, de Mayotte et de Saint-Martin).

Définitive ou pas, seul l’avenir nous le dira.

 

 

37
0

(37)

Laissez votre commentaire