Home Actualités UFX, courtier douteux
UFX, courtier douteux
Lisa Fuller (Équipe OptionMag) 0

UFX, courtier douteux

9
0

Parmi les courtiers que vous pourrez être amené à essayer, vous trouverez peut-être la plateforme UFX – autrefois appelée UFXMarkets. Si, en apparence, elle paraît tout à fait réglementée, elle peut néanmoins s’avérer dangereuse. L’équipe OptionMag vous dit tout sur ce courtier.

 

Rapide historique de de la plateforme :

Créée en 2007, il faudra attendre 4 ans pour qu’une régulation de la CySEC se fasse auprès de la plateforme UFX. Après plusieurs changements de direction, elle prendra son nom définitif en 2014. On ne connaît pas grand-chose de l’histoire de la plateforme, par manque de sources objectives.

Cependant, on a pu remarquer que, pour éviter les litiges, la plateforme aura tendance à employer différents noms, comme UFX Trade Limited. En effet, la UFX Bank et le UFX Markets ont de très mauvaises revues partout sur le web ; et à raison.

 

Régulation et sanctions ; UFX ne joue pas le jeu :

UFX est, en apparence, réglementée. Elle est basée à Chypre et donc, régulée par la CySEC ; de plus, elle est enregistrée en France à l’ACPR. Si cette appellation devrait rassurer les traders par rapport à la plateforme, il faut aussi savoir que UFX a écopé de diverses amendes et avertissements de la part des instances compétentes.

D’abord, des mises en garde de plusieurs autorités de régulation étrangères, de 2011 à 2014. La CySEC a réclamé 100 000 € de dédommagements en 2013 à la firme qui exploite UFX, pour cause de violation de la loi des services d’investissements.

En 2015, ce n’est pas une mais deux amendes que la plateforme a subi, pour plus de 130 000 € de frais à rembourser.

Enfin, cette vidéo très dérangeante d’une ancienne victime d’UFX : bien plus gênante que leur vidéos de pubs !

 

Incitations à la prise de risque :

La plateforme permet de trader sur les marchés internationaux. Dès la page d’accueil cependant, vous pourrez ressentir un certain manque de professionnalisme en lisant le slogan : « Sensations fortes garanties ». On n’aurait jamais cru besoin de préciser que le trading n’est pas un jeu mais bien une activité à prendre au sérieux. Comme vous pourrez le voir, la plateforme UFX va souvent essayer d’inciter les traders à prendre des risques et à trader à répétition.

Le site utilise des stratégies comme les offres de bienvenue (en échange de votre numéro de téléphone qu’il s’empressera de revendre sur le net), et des bonus liés à un programme de fidélité en nombre de trades… ce qui peut inciter à prendre des risques inconsidérés. Attention, si vous n’utilisez plus votre compte pendant 6 mois, vous vous verrez également facturer des frais d’inactivité de 50$ !
Mais derrière ce beau marketing : des milliers de victimes !

Cette politique des petits détails ne se trouve que complexifiée par les soi-disant traductions du site ; le contenu est mal traduit dans plusieurs langues et vous pourriez facilement tomber dans une faille des conditions d’utilisations à cause d’une erreur de traduction – car, après tout, les langues autres que l’anglais ne sont là qu’à « titre indicatif » et n’engage en rien la responsabilité du site…

On vous invite également à vous méfier des avis des conseillers personnels de trading d’UFX, qui vous pousseront à investir toujours plus, voire à prendre des positions contraires à la réglementation. Prudence, donc !

 

Conditions dangereuses de trading :

La plateforme offre un effet de levier qui peut aller jusqu’à 400 sur certains types de devises et de matières premières, et c’est d’ailleurs l’un des argument commerciaux clefs. Par ailleurs, le dépôt minimum est assez important par rapport aux autres plateformes disponibles : 500 $ ; si vous décidez d’utiliser un effet de levier de 400 contre 1, vous aurez potentiellement un capital de trading de 200 000 $ ; mais utiliser un tel effet pourrait aussi être fatal pour votre investissement.

La plateforme propose différents comptes, avec différents minimums de dépôts en fonction des services que vous voulez débloquer ; ainsi, les spreads sont fixes, mais restent très élevés sur les petits comptes. Vous aurez accès à la plateforme Webtrader avec un compte de base, mais il vous faudra déposer pas moins de 5 000 $ pour pouvoir utiliser MetaTrader 4, la référence en trading en ligne. Une folie, quand on voit les propositions des sites concurrents.

Le service client, par ailleurs, est disponible en permanence pour assister par chat, téléphone, ou mail. Là aussi, faites très attention ; le service client demande la possibilité d’accéder à votre ordinateur à distance pour résoudre les problèmes, ce qui demande beaucoup de confiance… Et la plateforme ne semble pas en être digne du tout.

En tout et pour tout, il vaut mieux se tenir à l’écart de ce site, qui semble inciter à trader avec de gros risques et qui s’est fait recadrer plusieurs fois par les organes de contrôle.

9
0

(9)

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *