Home Analyse des actions Acheter l’action ArcelorMittal : prix et notre analyse du cours

Acheter l’action ArcelorMittal : prix et notre analyse du cours

Il est connu que seules les grandes entreprises arrivent à générer des bénéfices gigantesques sur de courtes périodes. Ils sont aussi la cible préférée des traders les plus expérimentés qui arrivent à réaliser d’excellents revenus sur les cours de leurs actions.

Avis des lecteurs: 24 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Afin d’y arriver, cependant, il est essentiel de s’informer sur leurs différentes activités et de les étudier pour mieux être en mesure de prévoir le mouvement du cours de l’action. Parmi les géants industriels, on trouve le groupe ArcelorMittal auquel nous allons nous intéresser dans cet article.

 

Ce que nous savons sur le groupe ArcelorMittal

ArcelorMittal est le leader européen dans sa spécialité.

Dans le domaine de la sidérurgie, ArcelorMittal se positionne en tête à l’échelle internationale. Il s’agit d’un groupe français qui a pu, au fil de longues années, s’imposer sur le marché mondial. Sur le marché boursier, le groupe est connu pour assurer la majorité de ses bénéfices de la vente de divers métaux dont l’acier même s’il se spécialise aussi dans une multitude de services que nous allons aborder plus tard.

 

Quelles sont les compagnies rivales à Arcelormittal ?

Quand il s’agit de la matière première du métal, Arcelormittal se présente comme le leader qui a le monopole sur la plus grande partie du secteur. Le groupe a aussi un certain nombre de concurrents qui peuvent lui causer des ennuis puisqu’ils peuvent s’avérer particulièrement compétitifs, surtout lorsqu’ils bénéficient de certains avantages sérieux dans certains pays qui favorisent les entreprises nationales et les multinationales qui disposent aussi de fonds gigantesques. Parmi les entreprises concurrentes les plus sérieuses, on cite l’exemple de ThyssenKrupp AG, States Steel Corporation et Salzgitter AG.

Les traders professionnels doivent donc s’intéresser aux différents facteurs qui touchent de près ou de loin à ce secteur afin de mieux prévoir le mouvement de son cours pour maximiser leurs bénéfices et minimiser les risques.

 

Qui sont les partenaires les plus importants de Arcelormittal ?

Technip représente l’un des partenaires les plus importants.

Le groupe faisant face à une concurrence puissante, décide de suivre un plan qui se base sur une multitude de partenariat et qui vise à consolider son positionnement de leader dans son secteur, un peu comme l’avait fait Engie quelques années plus tôt. Voici les points les plus important qu’il faudra garder à l’esprit lorsqu’on trade l’action Arcelormittal.

On commence par 2014, lorsque le groupe décroche un contrat de fournisseur avec le groupe Technip. L’accord concernait essentiellement les fils d’acier requis dans la construction des champs de pétrole et de gaz. En 2017, le groupe déclare la création d’une nouvelle entreprise en collaboration avec Cellino et qui a été baptisée Steelcame. Elle reprend une partie de Solustil qui appartient aussi au groupe. La même année, le groupe signe avec Air Liquide, l’un des plus grands fournisseurs de gaz au monde, un contrat renouvelable à deux reprises. Il s’en suit un autre accord avec la même entreprise qui s’est soldé par la signature d’un nouveau contrat qui accorde à Air Liquide le droit de ravitaillement en gaz industriel à ArcelorMittal en Belgique.

 

Plus de détails sur le cours de l’action ArcelorMittal

L’action du groupe ArcelorMittal figure sur le NYSE Paris et sur l’indice boursier Euronext 100 aux côtés de groupes puissants comme Air Liquide. On peut constater sur une analyse du cours de cette action que son cours est en récession permanente. Toutefois, on peut espérer un redressement à tout moment.

En tant que trader, il faut toujours se rappeler que les informations contenues ici servent essentiellement à aider les plus malins à mieux gérer le cours de l’action du groupe ArcelorMittal.

Le groupe atteint une capitalisation de plus de 22 000 000 M€. Ses titres atteignent les 3 000 000 000 et le cours de son action figure sur Euronext Paris. Plus de la moitié de ses actions provient d’un capital flottant et plus de 37 % appartiennent à HSBC.

Il est aussi recommandé de toujours suivre ce genre d’informations en live puisqu’elles changent souvent rapidement.

 

Une idée sur l’historique de Arcelormittal

Même si le groupe est assez jeune, il dispose d’un personnel hautement qualifié.

Tous les traders professionnels savent qu’il ne faut jamais se baser sur le passé puisque les cycles ne se répètent jamais de la même façon. Toutefois, il est intéressant de connaître l’historique et aux bonnes et mauvaises passes traversées par le groupe pour voir de quelle manière gère-t-il les crises. On présente ici les moments clés qui ont marqué le parcours du groupe sur le marché.

Le groupe a été fondé au début des années 2000. Il est le fruit de la concentration des deux compagnies Arcélia et Arbed avec Usinor. Malheureusement, le regroupement a eu lieu au mauvais moment et une crise touche le secteur quelques temps plus tard, en 2003. La seule compagnie a avoir encore réalisé des bénéfices est Arcelor mais malgré cela, le cours de son action connait une forte baisse avec le crashe du CAC 40 qui connaît un bas exceptionnel. En effet, la crise se propage et touche le secteur de l’acier très violemment. Un plan secours, baptisé alors Apollo Chaud imposait la fermeture d’une série de fourneaux. Heureusement, la compagnie se reprend et affiche finalement un bénéfice important qui est dû, entre autres, au prix de l’acier qui a aussi fortement grimpé durant les trois dernières années. De cette façon, le groupe a non seulement pu réaliser des bénéfices, mais aussi faire croître son capital de manière considérable.

Le groupe Mittal continue à réaliser d’excellents bénéfices pour quelques années et finit donc par lancer une OPA qui visait la compagnie Arcelor. Cette dernière finit par y répondre défavorablement, puisqu’elle n’avait pas de raisons particulières d’accepter et qu’elle se portait merveilleusement bien économiquement avec une dette quasi-inexistante. La compagnie de Severstal injecte plus de 12 milliards € contre 30 % de la société Arcelor. Quelques temps plus tard, cette dernière finit par accepter l’OPA pour près de 27 milliards €. En d’autres termes, le prix de l’action devient alors d’un peu plus de 40 €. Dix ans plus tard, le groupe rachète une société japonaise du nom de Nippon Steel qui souffrait de difficultés financières pour 1 milliards et demi d’USD. Quelques mois plus tard, le groupe revend une de ses usines à Nucor pour plus de 750 millions USD. C’est en 2015 que le groupe passe par une phase de restructuration et met fin à plus de 2 800 emplois. Ce fût d’ailleurs le début d’une vague de licenciements. Elle revend aussi Solustil dont elle conservait encore des parts à WireSolution.

Il ne faut pas oublier qu’il s’agit là des évènements qui sont jugés les plus importants et que le groupe a aussi signé divers autres contrats importants qui ne figurent pas sur cet article. Il est donc aussi essentiel de s’informer plus en détail si on veut trader l’action du groupe.

 

Comment se porte la compagnie ArcelorMittal ?

Les grèves peuvent aussi déstabiliser le cours de la compagnie.

Il est possible de trader l’action des plus grands groupes français comme Total, sur multiples places : New York aux USA, Paris en France, Madrid en Espagne et Bruxelles en Belgique. Le cours de son action a pu atteindre les 65 € en 2008 avec une capitalisation de près de 100 milliards € pour devenir l’une des actions les plus importantes sur l’indice français du CAC 40. Il faut aussi préciser que l’endettement du groupe a dépassé le taux de sécurité prévu à la base. Cela peut être un peu inquiétant si on en croit certains experts qui tirent la sonnette d’alarme. La compagnie reste toutefois solide puisqu’elle est le premier fournisseur d’une multitude de secteurs essentiels tels que l’automobile, l’électroménager et le bâtiment. En seulement 2008, elle a pu fournir plus de 115 millions de tonnes d’acier, soit plus d’un dixième de l’ensemble de la matière produite internationalement.

Le groupe cherche clairement aussi à limiter sa dette puisqu’en 2009, il se désinvestit en accord avec lois en vigueur qui le poussent à tenter plus sérieusement de se débarrasser de sa dette au plus vite. Deux ans plus tard, le producteur arrive à enregistrer un bénéfice net d’une valeur qui dépasse les 10 milliards USD. Cela se traduit par un gain d’un peu moins de deux milliards rien que pour cette année là. Quelques mois plus tard, on constate une continuation sur la même stratégie mais les résultats ralentissent pour un déficit de près de 12 % sur douze mois.

La chute continue sur sa lancée et le groupe continue à perdre des sommes conséquentes mais il se maintient toujours au-delà des limites imposées par ses créanciers malgré des grèves de plus en plus fréquentes.

 

Comment le groupe est dirigé en interne ?

Le leadership du groupe est sous le contrôle d’une dixaine de personnes dont Lakshmi Mittal, son PDG.

ArcelorMittal qui a été fondée après la concentration des deux entreprises MSC et Arcelor siège aujourd’hui à Rotterdam. Même s’il peut à tout moment opter pour Londres ou le Luxembourg, il maintient son siège actuel pour des raisons pratiques. Le président du group est aussi son directeur général et se nomme Lakshmi Mittal. Le responsable financier du groupe est Aditya Mittal et les responsables des secteurs sont Sudhir Maheshwari et Peter Kikileski. En tout, il y a une dizaine de membres qui gèrent les affaires internes du groupe. D’ailleurs, la gestion des affaires d’ArcelorMittal nous rappelle assez celle du groupe Michelin.

 

Quels sont les points positifs de l’action ArcelorMittal sur le marché boursier et quelles sont ses faiblesses ?

Tout bon trader sait qu’il faut bien s’informer sur l’actif en bourse avant d’investir son argent. Tout comme il faut bien connaître les avantages et atout d’un actif, il est aussi primordial d’en connaître les faiblesses. Pour ce qui est de l’actif de ArcelorMittal, nous allons nous pencher sur ses points les plus forts avant de nous intéresser aux faiblesses qu’il présente.

 

Les points forts de l’action ArcelorMittal

On commence par insister sur le fait que le groupe tient la première place mondiale dans son secteur. Il s’agit là d’un avantage plus que convaincant pour n’importe quel investisseur. Le fait même qu’il se place devant des géants de la production mondiale prouve la force et la solidité du groupe et de sa haute compétitivité. Il génère en ce moment près de 8 % de la production mondiale d’acier et se positionne aussi en tête sur les exploitations des mines. D’un autre coté, ArcelorMittal a bien su se placer sur le marché international en monopolisant certains marchés particulièrement fructueux comme le marché de l’Europe qui interdit l’acier produit en Chine par des lois précises. Le groupe a aussi sécurisé plus de la moitié du marché des USA et du Canada qui sont deux pays en constante demande. En plus, la longue expérience de ArcelorMittal joue un grand rôle dans le maintien de la confiance de ses investisseurs, et il y a de quoi. En effet, le groupe subvient à ses propres besoin sans avoir besoin de tiers dans la majorité des cas. Il couvre à la fois la production et le traitement de la matière première. De cette façon, il arrive à générer des bénéfices plus importants pour une meilleure compétitivité au niveau des prix de vente. D’un autre coté, le groupe assure une excellente rentabilité sur des marchés quasiment vierges comme dans les pays en développement où la concurrence est très faible. Le groupe a regagné aussi en popularité auprès des investisseurs lorsqu’il s’est débarrassé de la majorité de sa dette qui pesait autrefois sur son budget. En ce moment, il bénéficie de plus de liberté et de flexibilité quand il s’agit de gérer ses fonds, ce qui lui a valu une meilleure croissance sur le cours de son action en bourse.

 

Les points faibles de l’action  ArcelorMittal

Comme nous l’avons indiqué plus haut, il ne suffit pas de maîtriser les points forts d’un actif pour pouvoir bénéficier de son cours en toute tranquillité. En effet, les faiblesses qu’il présente peuvent parfois jouer un rôle bien plus important puisqu’elles causent de grosses pertes, si les traders n’en connaissent pas les détails et encore plus, s’ils utilisent les CFD. Ici, nous allons présenter les points faibles les plus importants de l’action ArcelorMittal.

Tout d’abord, le groupe bénéficie d’un savoir faire et d’une maîtrise du marché qu’on ne trouve que très rarement. Sa capacité à tenir le produit dès le départ jusqu’à sa vente lui donne aussi un avantage net sur ses concurrents. Toutefois, cela piège aussi le groupe dans le même secteur d’activité. Autrement dit, il ne pourra pas tenir le coup facilement face à une crise du secteur. D’autres compagnies n’hésitent pas diversifier leurs sources de revenus pour cette raison précise ; ce n’est malheureusement pas le cas de ArcelorMittal. Il s’agit donc là d’un couteau à double tranchants, qui garantit de gros bénéfices si tout se passe bien, mais qui peut devenir un poids handicapant en période de crise. D’ailleurs, malgré un parcours florissant, le groupe commence à sentir les conséquences de la dépréciation de quelques matières premières. En effet, le cours de l’action de ce groupe est facilement affecté par celui des matières premières. Il est donc vivement recommandé de suivre les éventuelles crises sur ce secteur qui se reflétera sans aucun doute sur le cours de l’action du groupe. N’oublions pas que les prix de vente sont fixés par un marché international qui ne tient pas compte de la situation du groupe. Alors, parfois, et surtout en cas de crise, la compagnie ne peut pas faire monter les prix pour se tirer d’affaire. Notons aussi qu’en termes de matières premières, la matière essentielle sur laquelle se base le business du groupe est l’acier.

Le prix de l’acier est en baisse constante depuis déjà quelques temps et cela indique que le groupe ne sera pas en mesure de réaliser de meilleurs résultats que les années précédentes.

 

La meilleure analyse fondamentale du cours de l’action du groupe

Lakshmi Mittal rencontre le premier ministre français Edouard Philippe quelques temps avant la réunion à l’hôtel Matignon à Paris.

Une fois que le trader maîtrise les atouts et inconvénients présentés par l’actif, il est temps qu’il passe à l’interprétation des graphiques et à s’intéresser quotidiennement à son actualité. Voici quelques conseils qui peuvent être particulièrement utiles pour tous les traders.

L’action d’ArcelorMittal favorise souvent les retournements. En d’autres termes, lorsqu’on s’attend à un certain mouvement en se basant sur l’étude technique et fondamentale, le cours peut toujours aller dans un sens opposé. C’est pour cette raison qu’il est toujours préférable de faire des investissements sur le long terme. D’ailleurs, la majorité des traders, qui réalisent des bénéfices intéressant en tradant cette action, travaillent sur de courtes périodes de temps. Même si on peut toujours utiliser les ordres limite et stop, il reste nécessaire de suivre le cours personnellement et avec un maximum de concentration à cause de son aspect aléatoire. En général, on peut suivre le cours en direct, prendre un placement et revendre, le tout, en seulement quelques minutes.

(50)

Close