Home Analyse des actions Acheter l’action Crédit Agricole : prix et notre analyse du cours

Acheter l’action Crédit Agricole : prix et notre analyse du cours

Il y a plusieurs façons avec lesquelles les traders peuvent bénéficier des avantages fournis par les banques. Ce n’est pas pour rien que ces dernières représentent toujours une cible essentielle des grands traders. La raison essentielle à cela est que les banques sont cotées sur le marché boursier et il est, par conséquent, possible de spéculer sur son cours. Dans cet article, on s’intéresse essentiellement à la banque du « Crédit Agricole » et aux différents atouts qu’elle peut amener aux traders. Nous allons donc nous concentrer sur les informations les plus importantes tout en nous penchant sur son historique.

Avis des lecteurs: 58 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Ce qu’on sait sur la banque du Crédit Agricole et le cours de son action

Le Crédit Agricole fait partie des meilleures banques en France.

La banque du Crédit Agricole est très connue en France. Elle fait partie des banques les plus populaires et s’impose convenablement sur le marché européen. Depuis quelques années déjà, elle a multiplié ses secteurs d’activité pour finir par toucher un peu de tout. Toutefois, elle se concentre essentiellement sur la banque de détail, le financement et la gestion des actifs. En ce moment, le capital de cette société dépasse les 400 milliards d’euros. Il ne faut pas manquer de mentionner qu’elle existe aujourd’hui, pratiquement sur tous les continents.

 

Qui sont les concurrents de la banque ?

La banque BNP Paribas devient bien plus compétitive durant les dernières années.

Le milieu bancaire fait partie des secteurs les plus ingrats. Les dangers sont multiples et il est difficile pour une banque de survivre seule. Avant de nous pencher sur les partenaires du Crédit Agricole on vous propose d’en savoir davantage sur ses concurrents les plus importants.

Avec une concurrence toujours croissante et un marché fluctuant, il est difficile de dire avec certitude quelle est la banque qui représente le plus grand danger pour le Crédit Agricole. Toutefois, il est certain que La Société Générale et la BNP Paribas sont les deux principaux concurrents de cette banque sur le territoire français. Ceci dit, pour ce qui est du marché international, on peut ajouter à la liste la Deutsche Bank et la Bank Of America. HSBC et Natixis sont aussi des concurrents sérieux qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Les bons traders ne manqueront pas de suivre l’état de ces compagnies avant de miser leurs investissements sur le cours de l’action du Crédit Agricole. Cela s’explique par le fait que les cours sont liés et que si le cours de ces banques monte rapidement, il est fort possible que celui du Crédit Agricole rechute.

 

Qui sont les partenaires de la banque ?

Engie est un géant de l’énergie qui monopolise certains secteurs dans le monde.

Avec la concurrence toujours plus agressive dans le milieu des banques, il est essentiel que le Crédit Agricole tisse des liens solides avec un certain nombre de compagnies qui peuvent couvrir ses faiblesses et la rendre capable de mieux faire face aux attaques des concurrents. On commence par le contrat signé avec le groupe Engie au début de l’année 2017/ Le contrat visait à trouver un moyen de réduire l’endettement de la compagnie pétrolière. Ensuite, la banque signe avec la BNP Paribas au sujet des actions du Crédit Agricole. Rappelons aussi que la banque a aussi sponsorisé l’événement de la coupe d’Europe de football en 2016. Bien entendu, la compagnie a aussi mené plusieurs campagnes afin de se mettre plus en avant sur différents marchés.

 

Pour mieux analyser le cours de l’action de la banque

On commence par mentionner que la banque figure sur l’indice boursier français (CAC 40). Le cours de son action connait une forte croissance depuis déjà 2012 les experts pensent que cette tendance n’est pas près d’être finie. Il est donc vivement recommandé d’investir sur son cours tant qu’il est encore temps. Pour comprendre ce qui fait dire cela aux experts, il est essentiel de s’intéresser à l’historique de la banque pour avoir une meilleure idée sur l’évolution de son cours. Voici quelques points et phases importantes par lesquelles la banque est passée.

Le groupe du Crédit Agricole a connu une activité intéressante dès le début des années 2000. Il commence alors à élargir son influence en multipliant ses domaines de travail. Par exemple, le groupe rachète la société Finaref et signe un contrat avec le Crédit Lyonnais. Malgré les différences de spécialités, le groupe est resté uni sous un même leadership. Un an plus tard, le groupe se lance dans un projet d’une importance majeure et qui avait pour but de garantir le maintient de la position du groupe sur le marché. En même temps, la compagnie cherchait à s’étendre sur le marché international en s’installant dans des endroits clés tels que les USA et l’Asie.

La crise internationale a causé de grosses pertes et a forcé le groupe à se séparer de certaines de ses filiales et de revendre ses parts de la compagnie Suze. Elle s’endette aussi et contracte un emprunt de plus de 10 milliards d’euros au taux sévère de 8 %. Il faudra attendre trois ans avant que la dette ne soit remboursée à l’Etat. Ceci dit, sa capacité à rembourser sa dette dans les temps a bien servi son image et les investisseurs ont repris confiance. Malgré quatre années difficiles, où la banque a dû revendre sa filiale qui se situait en Grèce pour presque rien et où elle a réalisé les plus grosses pertes qui étaient estimées à près de 4 milliards d’euors, la banque arrive à se sortir d’une des pires situations grâce à une stratégie simpliste. En effet, après avoir revendu des filiales telles que la filiale située en Bulgarie et ses parts du groupe belge Crelan SA, le groupe a finalement pris un nouveau départ en 2015 en optant pour une mise à jour sur ses structures afin de devenir plus intéressant pour les investisseurs qui y verront plus clair. Ainsi, le Crédit Agricole devient un actif prévisible, si on dispose des informations nécessaires le concernant. En voici quelques exemples :

  • La capitalisation de la banque Crédit Agricole est de 33 200,00 milliards d’Euros pour cette année.
  • La société a mis plus de 2 800 000 000 titres sur le marché boursier.
  • Son cours figure sur le compartiment A de Euronext Paris et il fait partie de l’indice boursier français (CAC40).
  • Plus de 50 % des actions du groupe reviennent à SAS.

 

Comment la banque du Crédit Agricole est gérée ?

On apprécie l’intérêt que porte la banque aux personnes invalides.

Ce qu’il y a d’intéressant dans le cas de la banque du Crédit Agricole est qu’elle est divisée sur trois niveaux essentiels (les caisses régionales, les caisses locales – qui représentent le point fort de la banque, et le Crédit Agricole SA). En ce qui concerne les caisses (régionales et locales) on peut dire qu’il s’agit de compagnies coopératives. Le Crédit Agricole SA quant à lui, est plutôt une compagnie par actions qui fait partie des pionniers du domaine à l’échelle internationale. Voici quelques informations importantes qui vous aideront sûrement à y voir plus clair.

La groupe a aujourd’hui plus de 2500 caisses locales et dispose d’un grand nombre de clients sociétaires qui se trouvent être aussi des propriétaires, d’un autre point de vue. En effet, ils ont aussi des parts sociales qui leurs reviennent. Ceci est une particularité du groupe qui fonctionne en rémunérant ses clients par des parts. Il existe un lien étroit entre les caisses sociales et les caisses locales. Ces dernières mettent en place différentes réunions qui attirent plus d’un demi millions de ces clients. Notons, au passage que plus de 30 000 personnes bénévoles participent à ces événements.

Pour ce qui est des caisses régionales, elles viennent avec un certain nombre d’avantages et de services fort intéressants. On estime le nombre des clients à plus de 20 000 000 qui sont gérées par un groupe d’agences dont le nombre dépasse les 7 000. Ces dernières disposent, entre autres, de plus de 12 000 distributeurs. Nous n’oublierons pas de mentionner les commerçants qui représentent aussi le groupe et qui facilitent le travail en général en limitant la charge. Le nombre de ces caisses a diminué à cause du rassemblement effectué en 2008. Cette action a permis de compresser le travail pour des résultats plus rapides. Cela a permis au groupe de mieux faire face à la concurrence et de mieux gérer la crise financière qui a touché toutes les banques mondiales. C’est pour cela que le groupe n’a plus que 39 caisses au lieu des 94 qui existaient précédemment.

Ce à quoi on s’attend de la part des caisses régionales c’est qu’elles empêchent les exclusions bancaires. Elles procurent un support essentiel pour les clients qui passent par des phases traumatisantes telles que la perte de personnes chères. Elles ont un programme de soutien efficace et bien étudié pour ces situations. Ceci est particulièrement important puisqu’il permet aux clients de retourner à la vie active au plus tôt, ce qui est bénéfique pour tout le monde. On rappelle que le projet a été mis en place en 1997. Ces caisses permettent aussi aux personnes handicapées d’intégrer le milieu professionnel qu’ils désirent. Dans cette optique, le groupe a créé une association nommée Handicap et Emploi au Crédit Agricole qu’on appelle aussi HECA qui intervient pour aider les personnes concernées à entrer en contact avec leurs futurs employeurs mais elle s’engage à leurs donner les formations adéquates pour cela. Le groupe propose donc différentes formations qui seront particulièrement utiles pour ceux qui n’ont pas pu obtenir le bac, par exemple. Avec cette association, le groupe a permis à plus de 800 personnes handicapées de décrocher des contrats de travail, dont une grande partie avec des contrats à durée indéterminée.

On comprend mieux en quoi ces caisses restent un atout convaincant pour le groupe du Crédit Agricole, et c’est sans doute pour cela qu’il ne manque pas de le mettre en évidence lors de ses promotions. De cette façon, le groupe bénéficie largement de ces caisses parmi lesquelles on compte les actions mises en œuvre (Perspective Mutualistes).

 

Les atouts et inconvénients de l’action du groupe du Crédit Agricole

LCL est en réalité le nouveau nom du Crédit Lyonnais.

Comprendre le fonctionnement de base du cours de l’action du groupe peut être d’une grande utilité lorsqu’on fait du trading. Cela nous permet de mieux prévoir les mouvements du cours et de mieux gérer les risques éventuels. Autrement dit, on peut maximiser les bénéfices tout en minimisant les risques de perte. Cela fait partie des préparations essentielles qu’on doit mener avant de se lancer dans les échanges et que nous allons développer plus bas. Avant de s’intéresser aux avantages de l’action, il est important d’en connaître les limites.

Dans ce contexte, on précise que le groupe du Crédit Agricole souffre encore des séquelles laissées par la crise économique mondiale, qui disons-le, a été particulièrement agressive avec ce groupe. Les sommes phénoménales perdues par plusieurs investisseurs rebute encore les traders et la banque n’a pas encore une bonne image sur le marché boursier, et ce, malgré les efforts fournis depuis des années. Il faut aussi insister sur le fait que les taux d’intérêts proposés actuellement par le groupe ne sont pas particulièrement attirants et il est possible de trouver mieux chez la concurrence. D’autre part, les nouvelles régulations imposées en Europe laissent un certain nombre d’investisseurs hésitants. Il faut toujours considérer autres banques dont la compétitivité devient de plus en plus gênante pour le groupe. En effet, certaines offrent des avantages beaucoup plus intéressants dans certains domaines.

Enfin, on n’oublie pas de mentionner les banques en ligne qui ont l’avantage non négligeable d’avoir des charges minimales et qui leur permet d’être plus compétitifs qu’ils ne le devraient. Elles sont une menace pour toutes les banques classiques comme le Crédit Agricole et elles doivent être suivies de près quand on trade sur les actions. Même si le service d’assurance proposé par la banque peut bénéficier de la croissance anticipée et qui est estimée à 30 %, tout de même, les retours pourraient ne pas le refléter puisque le groupe a encore des soucis liés à différents emprunts. Il est aussi important de mentionner que les caisses qui représentent l’atout majeur du groupe sont encore sous évaluées pour le moment et risquent de ne pas rapporter assez. Notons que ces points représentent les seules faiblesses du groupe et que ses atouts peuvent rectifier la donne.

La banque du groupe du Crédit Agricole reste très connue et dispose encore de gros moyens pour s’imposer sur le marché. Elle est particulièrement populaire sur le territoire français et compte un grand nombre de clients aujourd’hui. La banque est le pionnier des banques de détail en France et elle est la première à avoir proposé des services d’assurance sur les ménages. Cela explique pourquoi elle a pu contenir le quart du marché dans ce secteur malgré la présence de concurrents comme AXA. Pour ce qui est du marché européen, le groupe se situe en tête lorsqu’il s’agit des revenus bancaires. Ses différentes filiales telles que la LCL qui était autrefois baptisée Crédit Lyonnais sont un facteur essentiel qui justifie son efficacité dans le domaine. Pour les banques en ligne, mentionnées plus haut, le groupe a aussi lancé sa propre filiale qui agira sous le nom de BforBank et qui va tirer avantage des atouts de ce type de banques.

Le groupe se distingue aussi par sa gestion collective qui est présentée par la compagnie Amundi dans la majorité des pays du continent européen. On n’oubliera pas de mentionner le fait que le fonctionnement du groupe sur trois niveaux peut aussi être bénéfique puisqu’il lui permet de couvrir plusieurs domaines et ainsi, limiter les risques et lui donne une bonne flexibilité en comparaison avec ses concurrents qui sont, en majorité, bien plus rigides. Ceci dit, même dans les moments les plus difficiles, la banque a su rester rentable, surtout dans les quelques années récentes, sans oublier la nouvelle politique suivie par le groupe qui offre beaucoup plus de transparence comme gage de confiance avec ses investisseurs. Le groupe a aussi remis à niveau sa gestion et a entrepris de grands changements structurels qui avaient pour but de donner plus de dynamisme aux procédures. Enfin, on ajoute que les nouveaux dividendes proposés par le groupe sont désormais plus intéressants avec des taux qui atteignent les 50 %.

 

Comment s’y prendre pour bien trader l’action du Crédit Agricole ?

Il suffit d’établir une bonne stratégie qui se base sur les graphiques mis à la disposition des traders  par le courtier, dans un premier temps, et de se référer aux différents indicateurs techniques, dans un deuxième. Ensuite, il est essentiel de prendre en considération la valorisation du Crédit Agricole et de s’assurer que le projet de 2019 soit suivi comme prévu. Par ailleurs, il est vivement recommandé de suivre les décisions prises par les banques centrales les plus importantes à l’échelle internationale (BCE et FED).

(202)

Close