Home Analyse des actions Acheter l’action Michelin : Prix et analyse du cours

Acheter l’action Michelin : Prix et analyse du cours

Autrefois, il était difficile, même pour les traders expérimentés, de trouver les informations relatives à plusieurs actions. En effet, même les actions des groupes cotés sur le CAC40 n’étaient pas toutes faciles d’accès.

Avis des lecteurs: 44 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Autrefois, il était difficile, même pour les traders expérimentés, de trouver les informations relatives à plusieurs actions. En effet, même les actions des groupes cotés sur le CAC40 n’étaient pas toutes faciles d’accès. Aujourd’hui, grâce à internet, ces informations sont devenues plus accessibles même pour les traders en ligne. Parmi les compagnies qu’on retrouve sur l’indice boursier français, on trouve des noms de renommée mondiale comme Vivendi et Michelin. Dans cet article nous allons faire le tour des informations les plus importantes et les plus utiles dans le trading de l’action de ce dernier.

 

Ce qu’on sait sur le groupe Michelin

Michelin se distingue aussi par ses bâtiments peu communs.

Le groupe Michelin se constitue d’une liste de marques prestigieuses comme : Michelin, Kelber Uniroyal et Kleber. En ce moment, il est l’un des meilleurs groupes qui se spécialisent dans le domaine de la pneumatique (conception, fabrication et vente). La majeure partie de l’activité du groupe Michelin se limite à la commercialisation et distribution de pneus sur un des plus grands réseaux dédiés aux véhicules des particuliers mais aussi à ceux du tourisme. Le groupe se spécialise aussi dans la production et la distribution de pneus pour les machines agricoles.

 

Qui sont les principaux rivaux de Michelin

Le groupe Bridgestone est le concurrent direct de Michelin.

Tandis que le groupe Michelin s’impose comme l’une des meilleures références dans son domaine, d’autres compagnies lui imposent une concurrence sérieuse et le groupe n’a pas le droit à l’erreur s’il ne veut pas perdre des parts sur les différents marchés mondiaux. Cela va aussi sans dire qu’il doit suive une excellente stratégie qui lui permettra de gagner du terrain et augmenter son chiffre d’affaire. Voici la liste des concurrents les plus importants du groupe Michelin :

  1. Le concurrent le plus puissant est Bridgestione. En ce moment, le groupe a conquis près de 20 % du marché à l’échelle internationale.
  2. Good Year s’impose comme le troisième plus grand producteur de pneus dans le monde, directement après Michelin et Bridgestone et sa part du marché est estimée à plus de 16 %.
  3. La quatrième place revient à la compagnie Continental qui se réserve 7 % des parts. Même si l’écart semble significatif, la croissance de ce groupe reste inquiétante.

 

Quels sont les partenariats signés par Michelin

Le contrat signé avec Europcar a rapporté de gros bénéfices à Michelin.

Aussi confortable qu’elle puisse être, la position du groupe Michelin ne lui permet pas d’agir seul, sans recourir à divers partenariats qui visent à améliorer sa compétitivité. Voici donc les exemples de partenariats les plus pertinents signés par le groupe durant les dix dernières années.

  • La société a signé une multitude de partenariats comme celui avec Accenture, Logica et Atos Origin dans le but d’améliorer les réseaux d’informations du groupe Michelin.
  • Le groupe s’est aussi tourné vers Europcar pour un contrat sur le long terme. Ce dernier a été signé pour que Michelin soit la seule compagnie à équiper ses pneus sur les véhicules de son partenaire.
  • Dans le but de polir son image marketing autour du monde, le groupe Michelin a signé un contrat avec CNRS pour effectuer diverses études scientifiques liées à la pneumatique.

 

Mieux comprendre le cours de l’action Michelin

Tout comme LVMH, l’une entreprises françaises les plus puissantes, le groupe Michelin figure sur l’indice boursier CAC40. Il est aussi coté sur le marché de NYSE Euronext depuis l’année 2009 grâce à une excellente croissance de son cours. Il est bon de savoir qu’en ce moment, le groupe se porte particulièrement bien et la majorité des indicateurs lui donnent des résultats positifs.

  • En 2015, les experts ont pu prévoir la croissance du rendement du groupe qui avait atteint les 3.36 %.
  • Avant de commencer à trader une quelconque action, il est vital d’en apprendre davantage sur son groupe et sur l’action elle-même. D’un autre côté, il est essentiel de s’intéresser à l’historique du groupe afin de cerner les éléments qui affectent le plus le cours de son action. Ici, nous allons nous pencher sur les informations les plus importantes sur le groupe Michelin.
  • Pour l’année 2017, la capitalisation du groupe en bourse s’élevait à un peu plus de 19 990.00 MEUR et le nombre des titres placés sur le marché dépassaient les 180 000 000.
  • C’est sur le compartiment A du marché Euronext Paris que le cours de l’action Michelin est coté et le groupe figure sur l’indice boursier français (CAC40).

Les parts des actions du groupe Michelin se divisent essentiellement entre les investisseurs institutionnels qui collectent plus de 22 % et les investisseurs actionnaires individuels à qui reviennent plus de 12 %.

La majeure partie du chiffre d’affaire de Michelin provient du marché européen.

Il est important de noter que l’ensemble des données citées dans cet article doivent être vérifiées puisque des changement peuvent arriver après sa publication.

 

L’historique de l’action du groupe Michelin

Le rachat de Sascar représente un grand investissement, même pour Michelin.

Il n’est pas évident pour les traders débutant de connaître les informations les plus importantes qu’il faudra considérer afin de trader proprement l’action du groupe Michelin. Ici, nous allons nous intéresser aux évènements les plus importants pour le trading.

  • Le contrat qui fût signé en 2005 avait pour ambition de donner l’exclusivité à Michelin sur les pneus des véhicules de Formule 1 de son partenaire Renault. Cependant, il a été annulé seulement une année plus tard à cause d’un conflit avec la FIA.
  • La valeur du cours de l’action du groupe a grimpé considérablement, pour atteindre les 102 $, lorsqu’il a signé un contrat avec le Pentagone américain d’une valeur supérieure à 17 MUSD, en 2007.
  •  Trois ans plus tard, le groupe Michelin crée de nouvelles usines sur le continent asiatique (Inde et Chine) et sur le continent américain (USA et Brésil).
  • Le groupe rachète les sociétés Sascar (pour plus de 500 MEUR) et Tyredating SAS, en 2014.
  • Un an plus tard, il continue sur sa lancée et rachète Blackcircles.com qui est, encore en ce moment, le plus grand vendeur de pneus sur le web. Le deal s’élevait à 68 MEUR.
  • En 2015, Michelin renvoie 1 500 salariés suite à la fermeture de trois usines en Europe.

Ces données peuvent s’avérer particulièrement utiles pour tous les traders qui souhaitent trader l’action du groupe Michelin puisqu’elles peuvent être intégrées à l’analyse fondamentale qui doit être préparée avant d’entamer les échanges.

 

Quels sont les points positifs de l’action Michelin sur le marché boursier et quelles sont ses faiblesses ?

Le cours global de l’action Michelin affiche un ralentissement inquiétant.

Il est évident que l’action du groupe Michelin présente une multitude d’avantages qui peuvent même convaincre les traders les plus difficiles. On commence par indiquer qu’il est possible de bénéficier des CFD sur cette action. Il s’agit d’une excellente nouvelle, puisque les traders aiment bénéficier de l’effet multiplicateur de cet outil sur les actions dont le cours est en constante croissance. Ainsi, il est possible de générer des bénéfices significatifs même lorsqu’on ne dispose pas d’un grand capital à la base. On rappelle par la même occasion que le groupe Michelin détient 15 % des parts de marché à l’échelle internationale et est un concurrent principal pour des géants comme Bridgestone. D’autre part, il est important de noter qu’il s’impose de plus en plus sur le marché des pays émergents. Par conséquent, progresse de plus en plus, vers un cours décentralisé, qui est bien plus capable de faire face aux différentes crises qui peuvent toucher l’économie européenne.

Il est possible de diviser l’activité du groupe Michelin sur trois parties essentielles.

  • La première est celle qui se spécialise dans les pneus dédiés aux véhicules touristiques et les véhicules utilitaires. Elle représente actuellement plus de 55 % de son chiffre d’affaire.
  • La deuxième est représentée par le secteur de la production des pneus dédiés aux machines agricoles et qui représente près de 30 % du chiffre d’affaire du groupe.
  • La troisième se limite aux spécialités qui représentent près de 15 % du chiffre d’affaire de Michelin.
  • Le groupe Michelin tend à répartir ses activités aux quatre coins du monde de manière équilibrée.

En plus, la domination de Michelin sur le marché des pneus d’occasion lui donne un avantage net face à ses concurrents qui n’ont pas la possibilité de se reposer sur un tel marché en cas de crise. Il faut aussi considérer le fait que le groupe se débarrasse progressivement des services de différents tiers et produit ses propres matières premières pour une meilleure compétitivité sur le marché. A cela, on peut ajouter les produits innovants mis sur le marché par le groupe. On pense, en l’occurrence à ses pneus qui offrent une meilleure durabilité qui surpasse, de loin, les produits de ses concurrents. Cela n’a été possible que grâce à l’investissement du groupe dans la recherche et le développement de produits innovants. On peut voir d’autres répercussions positives comme la croissance de la production qui est due à des systèmes qui se basent de plus en plus sur les robots et par la mise sur le marché de pneus dits ‘verts’. Ces derniers se distinguent par un roulement limité et devraient faire grimper les parts du groupe sur le marché des véhicules touristiques de 10 % à 40 % dans quelques années et peuvent aussi attirer des constructeurs qui se spécialisent dans les véhicules écologiques comme Tesla Motors.

Le groupe bénéficie d’un positionnement idéal sur le marché d’un point de vue compétitif et que sa situation financière est plus que confortable. Cela lui permet, entre autres, de bien rémunérer ses actionnaires pour les fidéliser.

Toutefois, même une action aussi fiable que celle du groupe Michelin peut présenter quelques points faibles qui peuvent inquiéter certains traders. Il est recommandé de garder quelques éléments en tête lorsqu’on trade cette action si on veut éviter de mauvaises surprises.

On commence par indiquer que le marché des pneus ne connait plus de croissance depuis un moment, et que cela peut s’expliquer par une saturation. Malheureusement, cela affecte aussi le marché des machines agricoles et des poids lourds. Cela veut dire, qu’en cas de crise, le groupe Michelin ne sera pas en mesure de se reposer sur sa deuxième activité non plus. L’apparition de quelques concurrents chinois n’améliore pas la situation puisque le groupe s’est vu contraint de fermer trois usines sur le territoire européen pour rééquilibrer sa production avec la demande. Pour finir, on précise aussi que les prix imposés par la marque restent relativement chers et inabordables pour certains clients potentiels. Même si la qualité des produits Michelin justifie parfaitement les prix, il devient de plus en plus difficile de les vendre lorsque le niveau de vie des clients est en baisse constante.

 

Quelles sont les filiales et compagnies du groupe Michelin ?

LA filiale Allopneus se spécialise dans la vente en ligne.

Comme nous l’avons indiqué plus haut, pour augmenter ses chances de faire des échanges rentables, il est essentiel de cumuler un maximum de données sur l’action du groupe qui nous intéresse. Ici, nous allons nous pencher sur l’ensemble des filiales et coentreprises du groupe Michelin car elles sont requises au bon développement des analyses de trading.

Le groupe Michelin est propriétaire de parts dans la compagnie Symbio FCell. Cette dernière est connue pour créer différents systèmes de production d’énergie électrique qui sont utilisés dans les piles et les voitures. Le groupe possède aussi près du tiers de la compagnie Allopneus qui se spécialise dans la commercialisation des pneus sur le web. Avec la compagnie Barito Pacific, il est propriétaire d’une coentreprise localisée en Indonésie et qui a été fondée il y a trois ans et qui avait pour mission de développer un type de caoutchouc qui respecte l’environnement plus que ceux qu’on retrouve aujourd’hui sur le marché.

 

Comment est-ce que le capital du groupe Michelin est-il réparti ?

  • Le capital du groupe Michelin est réparti en trois parties essentielles comme suit :
  • Plus de 60 % du capital du groupe reviennent aux investisseurs institutionnels.
  • 26 % du capital du groupe revient à des actionnaires individuels.
  • Seulement 1.6 % du capital du groupe revient à ses salariés grâce à un plan d’épargne mis au point par Michelin.

 

La meilleure analyse fondamentale du cours de l’action du groupe

Afin de trader l’action Michelin comme il se doit, il est essentiel que le trader mette au point une excellente analyse fondamentale et qu’il ne laisse rien au hasard. Il est donc essentiel qu’il garde un œil sur l’état global du marché de l’automobile, en premier lieu. Ensuite, il faut surveiller le taux de chômage qui peut impacter grandement le secteur. On rappelle qu’il ne faut pas oublier de suivre l’actualité du groupe et de ses concurrents.

En considérant le but planifié par le groupe pour les deux années à venir et qui est de maximiser le chiffre d’affaire pour qu’il atteigne 21.2 milliards USD, il y a de quoi être optimiste quant à son avenir. Dans cette optique, Michelin a installé plus de 5 000 points de vente au quatre coins du monde et le groupe s’attend à ce que ses marges atteignent des niveaux record. La compagnie a aussi entamé une procédure intéressante qui lui permettra de minimiser les coûts pour économiser plus de 1 milliard €. Il est donc recommandé de suivre les performances du groupe et de prendre des positions si on pense qu’il arrivera à réaliser ses objectifs. Pour le reste, il suffit de ne pas dévier des bases essentielles du trading et de réaliser des études sérieuses et complètes avant d’investir.

(37)

Close