Home Analyse des actions Acheter l’action Thales : prix et notre analyse du cours

Acheter l’action Thales : prix et notre analyse du cours

Les technologies de pointe ont toujours été très prisées par les investisseurs,  car les entreprises qui les commercialisent sont, pour la plupart du temps, dans des phases de croissance.  L’entreprise Thales figure parmi ces sociétés, elle constitue une possibilité d’investissement de choix tant  pour le trading en ligne que pour la constitution d’un portefeuille boursier.

Avis des lecteurs: 44 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

Optionmag vous propose de découvrir comment étudier le cours de son action, et ses caractéristiques.

 

Qu’est ce que Thales ?

La société a fait de sa spécialité la fabrication et la vente d’équipements et matériels électroniques de pointe dédiés à l’aérospatiale, le transport ainsi que la défense et la sécurité. Ce groupe français étend son activité sur tous les continents du globe. Plus de 60 000 salariés travaillent pour le compte de l’entreprise.

 

Thales fait partie des compagnies les plus fiables sur le marché boursier.

Etude du cours de l’action Thales

Lorsque le groupe offre une nouvelle innovation, il demeure aisé d’anticiper une hausse du cours de son action. Hormis cela, une analyse technique peut nous donner plus de détails sur les mouvements qui se produisent sur le court et le long terme.

 

Passé économique de la société Thales

Le cours de l’action Thales peut décoller d’ici deux ans.

Afin d’être apte de réaliser des analyses rigoureuses et impartiale du cours de l’action Thales, il est impératif d’assimiler les indicateurs de l’analyse technique, mais également d’être capable de tirer une conclusion  des données de l’analyse fondamentale. Pour ce faire, reportons nous  aux événements antérieurs  qui ont eu une influence sur l’évolution du titre en bourse.

  • 1998 : le gouvernement français paraphe un accord de coopération entre les entreprises Aérospatiale, Alcatel et Dassault qui envisage d’apporter des actifs à Thomson-CSF et de fusionner les activités spatiales de ces entreprises  dans une entité commune appelée Alcatel-Space de manière à solidifier sa compétitivité dans le domaine de la défense et de l’électronique industrielle et son influence au niveau Européen. Alcatel et Dassault industries sont alors actionnaires laissant à l’état 40% seulement des parts.
  • 2000 :le groupe Thales s’octroie la société britannique Racal Electronics , ce rachat ranime le secteur des technologies de l’information et de télécommunication mobiles. Cette même année, la société se refond en trois secteurs ; la défense, l’aéronautique et les technologies  de l’information et des services,  Thomson-CSF  se mue en Thales.
  • 2004 : une tentative de rapprochement avortée entre Thales et EADS marquera l’année.
  • 2005 : dans l’optique de mettre les pieds dans le secteur naval militaire, Thales se lie à DCNS en acquérant 25% de son capital et crée ainsi Airbus Naval.
  • 2006 : Thales reçoit le feu vert du gouvernement Australien, et rachète ainsi Australian Defence Industries qui opère dans la réalisation de matériel militaire. Ainsi tous les produits siglés ADI deviennent de facto des produits de la marque Thales
  • 2007 : Thales et Alcatel Lucent ratifient un accord pour transmettre à Thales la responsabilité des activités de transport, de sécurité et espace. La création d’une entreprise commune fera suite à cet accord.
  • 2009 :  Alcatel Lucent vend ses parts à Dassault Aviation , le groupe entre donc dans le capital de Thales à hauteur de 25.9% des parts. Cette année la, Thales contribue à la création de BootAeroSpace.
  • 2011 : Thales fusionne ses filiales Thales Communications et Thales Security Solutions and Services, mettant au jour une nouvelle entité : Thales Communication et Security.
  • 2014 : Alcatel Lucent cède ses activités de cybersécurité à Thales.
  • 2015 : Thales vend à l’Australie 1 100 véhicules blindés légers pour un montant de 817 millions d’euros.
  • 2017 : le groupe Thales et le ministère de la défense en France concluent un contrat d’un milliard d’euros sur 10 ans.

En associant ces dates clés avec l’étude des graphiques boursiers historiques du groupe,  il est facile de déterminer comment et de quelle manière se comporte l’action Thales suite aux différentes annonces et actualités. On précisera que ces données ne contiennent pas certaines informations relatives à des petits contrats comme celui signé avec Boeing.

Les spécialistes  prédisent pour les deux prochaines années la hausse des dividendes de ce titre.

 

Informations boursières au sujet de l’action Thales

En supplément des analyses évoquées plus haut dans l’article, vous devez porter à votre connaissance ces quelques données à propos de l’action Thales.

  • Lors de l’année 2017, la capitalisation boursière totale de l’entreprise se chiffrait à 19 987.04 MEUR.
  • Le nombre total de titres en circulation émis par la société Thales recensés sur le marché est de 211 704 684.
  • C’est sur le compartiment A du marché Euronext Paris qu’est coté le cours de l’action Thales.
  • L’indice boursier Français CAC All Shares, implique dans sa composition le cours de l’action Thales.
  • L’actionnariat du groupe Thales se décompose comme suivant : 46.36% flottant, 25.82% des parts appartiennent à TSA, 24.76%  à Dassault Aviation , 2.71% des parts sont aux salariés et 0.35% sont en auto-détention.

 

Thales et la concurrence

Méme si Thales est un poids lourd des technologies avioniques et satellites, il est fortement concurrencé par d’autres sociétés qui tentent tout pour lui grignoter des parts de marché et obtenir de gros contrats. Il est judicieux d’identifier qui sont les acteurs de cette concurrence pour mieux se positionner par la suite sur l’action du groupe. Optionmag vous dresse la liste par ordre décroissant des principaux concurrents de la société Thales.

  •  Safran : c’est sans aucun doute le plus redoutable concurrent, puisque cette  société fait quasiment jeux égal avec Thales.
  • Dassault Aviation : enregistrant un chiffre d’affaire deux fois moins important, le groupe Français est pour le moment tenu à distance.
  • ZodiacAerospace : cette entreprise clos le classement en se positionnant sur les talons de Dassault Aviation.

 

Thales et ses partenaires

Pour aboutir à certains projets ou élargir son champ d’action,  Thales a dû conclure des alliances stratégiques.

Ainsi c’est le cas d’Alstom,  qui pour une mise à niveau des systèmes de signalisation des lignes du métro de Hong-Kong  s’est vu verser la somme de 330 millions d’euros dans l’accord d’un contrat et versés par MTR Corporation.

En 2016, Thales et Engie signent un contrat afin de solidifier la sécurité des infrastructures en ligne du groupe énergétique. Pendant 5 ans Thales aura la charge  de sécurisé le système d’information d’ENGIE 24h/24 et chaque jour de l’année, et risque de dénicher un bon nombre de contrats avec plusieurs compagnies aériennes telles que EasyJet.

La filiale Francophone de Microsoft et Thales seront également partenaires  dans le projet de création de nouveaux services visant à crypter des informations confidentielles avant qu’elles ne soient transmises par mail ou d’être stockées dans le Cloud.

 

Comment se mettre à trader sur le cours de l’action Thales ?

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il ne vous reste plus qu’à trouver une plateforme de trading fiable pour spéculer en Bourse.

 

 

(77)

Close