Home Analyse des actions Acheter l’action EDF
Acheter l’action EDF
Lisa Fuller (Équipe OptionMag) 0

Acheter l’action EDF

90
0

S’il est une société du CAC40 qui jouit d’une solide réputation et d’une certaine rentabilité sur le marché Français , EDF compte parmi celles-ci. 

Offrant la possibilité d’étre accessible sur un large éventail de plateformes de trading en ligne des courtiers et pouvant étre tradée en direct pour obtenir des bénéfices ou associée à un port feuille d’actions.

L’équipe d’Optionmag vous aide à en savoir plus sur l’étude des cours boursiers de l’un des géants de l’hexagone 

Qu’est ce qu’EDF ?

Présente en bourse depuis 2005 faisant suite à un changement de statut l’année précédente, la société Electricité De France est le premier producteur d’électricité et se place parmi les plus importants fournisseurs d’énergie

Présentons les activités principales alimentants son chiffre  d’affaires

  • -En premier lieu , la production et la vente d’électricité et de gaz naturel demeurent la partie la plus importante, représentant à elle seule 75% du chiffre d’affaires
  • -20% du chiffre d’affaires est complété par la gestion des réseaux de distribution d’électricité basse et moyenne tension et le négoce d’énergie
  • -la réalisation et l’installation d’unités de production, l’ingénierie et l’exploitation de réseaux électriques complètent les bénéfices réalisés.

EDF ne se limite pas au seul marché Français , mais a également décidé d’étendre son rayon d’action à d’autres pays Européens , dont font entre autres partis la grande bretagne et l’Italie.

Qui pour concurrencer EDF ?

Ayant eu jusqu’en 2006 et sa privatisation le monopole sur son secteur d’activité, EDF doit désormais composer avec la concurrence et rivaliser avec des fournisseurs récemment apparus.

Il est primordial d’analyser qui, aujourd’hui se place comme alternative à EDF avant toute opération boursière.
  1. ENGIE : né d’une séparation d’EDF et de GDF , ENGIE est la nouvelle dénomination de GDF SUEZ et se place comme concurrent numéro un à EDF ,rivalisant aussi bien sur l’électricité que sur le gaz
  2. -DIRECT ENERGIE : est arrivé à se hisser parmis les plus gros fournisseurs d’électricité Français
  3. ENI : l’entreprise Italienne du chien à six pattes a peu à peu investi le marché Européen et hexagonal
  4. -EDF est également concurrencé par des entreprises non cotées en bourse, proposants les mémes offres telles que HAPP-E, PLANETE OUI ou encore le Belge LAMPIRIS

EDF ET SES PARTENAIRES

Une action assurée par de solides partenariats
Grace à divers partenariats et associations stratégiques, EDF a solidifiée sa renommée et son développement , mais qui sont ses partenaires ?

Un partenariat a vu le jour avec DALKIA permettant une étude sur les mécanismes et prévention de l’entartrage des systèmes thermiques des réseaux d’eau chaude. Pour éviter l’uberisation du secteur énergétique Français, EDF à conclut un partenariat stratégique avec ENGIE. Les groupes ALTRAN et EDF ont également conjointement signé un partenariat au service de l’énergie en France. Plusieurs collectivités et entreprises de plus petite talle Françaises mais aussi Européennes ont pu voir aboutir différents partenariats.

EDF : situation et cours de l’action

Les graphiques historiques et l’analyse technique des nouveautés et innovations opérées permettent de trader habilement les actions d’EDF. Actuellement la cotation de l’action EDF se fait sur le compartiment A du marché Euronext Paris. Le calcul de l’indice boursier euronext 100 en prend également compte.

L’étude de l’action sur les marchés boursiers historiques apporte des informations utiles et concrètes ; en effet si dans un premier temps , depuis son entrée en bourse (2005) à Novembre 2007 une tendance haussière solide qui conduira le cours de ce titre à atteindre un seuil historique à 85.50 Euros, nous observerons dans un second temps une tendance baissière qui trouvera sa fin en Mars 2009, atteignant alors 27.91 Euros. Puis le cours est de nouveau en hausse , passant la barre des 41 Euros en avril 2010, précedent une nouvelle période de baisse jusqu’en Janvier 2013, actuellement nous constatons une reprise à la hausse équilibrée et accompagnée de micros mouvements avantageux.

Informations boursières capitales au sujet de l’action EDF

Voici les données complémentaires concernant l’action et la cotation boursière d’EDF :

  • -Sa capitalisation boursière atteint 20 292.64 MEUR en 2017
  • -2 741 877 687 titres de circulation sur le marché ont été recensés
  • -EDF apparait dans le top 20 des plus grandes capitalisations boursières en France dans le calcul de l’indice boursier du CAC40

Les facteurs agissants sur la cotation de l’action EDF.

Trois principaux facteurs qui entrainent le cours de l’action EDF et sa cotation :

  • -Le marché général de l’énergie , de maniére plus déterminante en France.
  • -Les nouvelles apparitions technologiques , particulièrement ce qui concerne l’énergie verte
  • -Les tarifs pétroliers et gaziers , ces derniers sont prépondérants sur ce marché

Pour vous aider à mieux comprendre l’évolution du cours de son action en bourse, vous trouverez ces quelques chiffres clés au sujet d’EDF :

  • -38.5 Millions de clients en 2015 dont 27.8 millions résident en France.
  • -642.6 Twh : c’est la production énergétique de l’entreprise en 2012
  • -72.9 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires réalisé en 2015
  • -33.3 milliards d’euros de dette nette accumulée en 2011 (le double d’une capitalisation boursère totale d’un groupe comme Thales ou Safran)
  • -3 milliards d’Euros : c’est le résultat net de l’entreprise en 2011
  • -29 millions d’Euros de dividendes reversés à ses actionnaires en 2007
  • -186 466 millions d’Euros d’infrastructures en 2010, EDF étant ainsi classée première entreprise propriétaire mondiale.

Progression du chiffre d’affaires et du bénéfice par le passé.

Depuis son entrée en bourse le chiffre d’affaires ainsi que le nombre de salariés du groupe a énormément fluctué.

Alors qu’en 2015 EDF annonce un chiffre d’affaires de 75 milliards d’Euros incluant une hausse de 2.8% lors des 9 premiers mois, en 2016 celui ci atteint 71.2 milliards d’Euros

Répartition des actionnaires du groupe EDF

Comment EDF tire son épingle du jeu dans le secteur des énergies renouvelables :

Les contraintes écologiques imposent aux producteurs d’énergie tels qu’EDF d’engager des investissements conséquents dans le secteur des énergies renouvelables qu’elle dirige par le biais de sa filiale EDF énergie nouvelle. Attardons nous sur les actions menées par EDF dans ce secteur

Face à ses concurrents privilégiant les anciennes sources d’énergies, l’action EDF grimpe !
  • l’énergie éolienne terrestre : Il s’agit de la part la plus conséquente de l’activité de production d’énergie renouvelable du groupe EDF (86%) déployée en Europe mais aussi en afrique, en Amérique du nord et au moyen-orient… pas moins de 15 pays participant à produire plus de 6.84GW. Cette énergie ainsi produite se destine essentiellement au marché Américain mais également Français , Turque et Britannique.
  • EDF et l’énergie éolienne maritime :EDF a investi dans l’énergie éolienne maritime, exploitant notamment trois grands parcs sur les cotes normandes et bretonnes (Fécamp, Courseulles-sur-Mer et Saint-Nazaire)mais aussi en Belgique et au Royaume-uni ce qui lui permet une capacité totale de production de 1 500MW de puissance.
  • EDF et l’hydroélectricité : EDF tient un role incontournable dans la production d’électricité hydraulique. 640 barrages et 439 centrales lui permettent de distribuer chaque année plus de 45 milliards de kWh d’hydroélectricité
  • EDF et l’énergie solaire : grace à des investissements à travers le monde EDF controle un nombre conséquent de parcs solaires au sol particulièrement en Europe méridionale, en Inde , en Israel , aux états-unis et au Canada, ce qui lui a permis de se hisser leader Européen dans ce secteur. EDF gère aussi plusieurs parcs solaires en toiture de bâtiments industriels, commerciaux et de collectivités.EDF a aussi pris la décision d’investir dans l’énergie solaire dans d’autres endroits du globe, comme au Chili ou encore en Afrique.

Il est judicieux de prendre en considération les actions entreprises par EDF dans le secteur des énergies renouvelables si vous tradez son action en Bourse, ce marché ayant le vent en poupe dans l’ensemble des pays du monde

 L’action EDF : ses points forts ses points faibles

Identifier les forces et les faiblesses d’un permet de mieux anticiper les probables évolutionsde son titre boursier.

Retenons que parmi ses avantages, EDF bénéficie de grandes facultés de recherche et de développement qui l’autorisent à innover en permanence. EDF peut aussi étre capable de réaliser des opérations d’intégrations verticales et de se développer sur les nouveaux marchés depuis la libéralisation de ces derniers. Il demeure par ailleurs le seul groupe à opérer une réelle stratégie de développement à l’international.

Il n’en demeure pas moins qu’EDF présente quelques points faibles ; suite à l’apparition de nombreux et nouveaux adversaires, EDF se trouve exposée à une concurrence à laquelle jusqu’alors elle n’était pas familière. Les nouvelles directives Européennes en matière de limite de production de gazs à effet de serre compliquent sa tache alors que ses capacités de production commencent à atteindre leurs maximum.Le marché des énergies renouvelables dans lequel EDF se place en pointe et son parc de production conséquent permet à EDF d’envisager l’avenir sereinement et de concrétiser de bonnes opportunités.Malgré une concurrence croissante EDF controle encore 80% des parts de marché et jouit d’une culture d’entreprise importante, se positionnant très bien sur le segment des offres énergétiques.

Néanmoins EDF manquant de présence dans les secteurs énergétiques autres que l’électricité : notamment le gaz qui demeure une des énergies les plus consommées dans le monde,s’expose à certaines menaces.Le manque de capitaux propres et un fort niveau d’endettement affaiblissent sa rentabilité par rapport à ses concurrents

 

Les métiers exercés dans le groupe EDF

Contrairement à Total et BP qui s’intéressent à l’énergie pétrolifère, EDF se focalise sur l’énergie électrique. Elle abrite un panel varié de métiers,intervenants à tous les échelons de la chaine de production et de distribution de l’électricité .voyons plus précisément la diversité des métiers exercés

Les métiers de l’ingénierie, de la production et du négoce d’électricité : EDF agit dans l’ensemble du processus d’ingénierie en réalisant des centrales électriques, en exploitant et en entretenant les outils produisant l’électricité et même en démontant les structures anciennes et vétustes. Le négoce en énergie fait aussi partie des activités de l’entreprise, elle peut de ce fait vendre et acheter de l’électricité à travers le monde selon le niveau de sa production et ses exigences pour la revente.

Les métiers du transport d’électricité :EDF gère deux types de réseaux électriques différents : le premier, Le réseau de transport communément appelé « réseau HTB » puisqu’ il présente des niveaux de tension très importants allant de 63kV  à 400 kV en ce qui concerne le réseau européen et français. Les grandes centrales de production ainsi que les plus gros consommateurs et les distributeurs d’électricité y sont reliés. Ainsi, EDF est tenu de contrôler et de gérer l’équilibre entre l’offre et la demande. 

Le second ; le réseau de transport d’électricité à haute tension, appelé HT et le réseau à très haute tension appelé quant à lui THT, qui conjointement rassemblent plus de 100 000 km de lignes électriques. Bien qu’indépendante l’entitée reste rattachée au groupe EDF, RTE

Les métiers de la distribution d’électricité : EDF est également un distributeur et fournisseur d’électricité en ce sens qu’il exploite un réseau de tension moins importante que pour les réseaux de transport appelé « réseau HTA » avec un voltage entre 10 et 30 kV. Sur ce réseau, on peut trouver quelques installations de production de petite taille qui y sont raccordées mais dont la puissance ne dépasse pas quelques dizaines de MW.Evidemment, presque tous les consommateurs finaux sont également raccordés à ce réseau. Sur ce réseau, EDF n’est pas responsable de la régulation entre l’offre et la demande mais doit seulement garantir la continuité de la fourniture d’électricité et sa qualité.

Ce réseau représente en France plus de 1 200 000 km de lignes électriques dont les communes sont propriétaires. Ce sont donc elles qui sont en charge de l’exploitation en régie, par le biais d’une société d’économie mixte ou SICAE mais peuvent aussi en déléguer l’exploitation à EDF Gaz de France Distribution qui est un service commun aux entreprises EDF et Gaz de France (Engie). Depuis 2008 et suite à la séparation juridique des activités concurrentielles et des activités de gestionnaires de réseau de distribution, ces activités ont été filialisées. Ce sont donc les filiales ERDF pour EDF et GrDF pour Engie qui exerce cette activité depuis.

Comment se mettre à trader sur le cours de l’action EDF ?

Maintenant que vous avez toutes les cartes en main, il ne vous reste plus qu’à trouver une plateforme de trading fiable pour spéculer en Bourse. OptionMag vous recommande ce broker, qui vous proposera de nombreux outils d’analyse pour affiner votre stratégie.

TRADER L’ACTION EDF MAINTENANT*

*Votre capital est à risque. Il ne s’agit pas d’une publicité, mais d’une recommandation de la part de l’équipe OptionMag

90
0

(90)

Laissez votre commentaire
Close