Home Analyse des actions Acheter l’action Renault
Acheter l’action Renault
Ashly Delagorse (Équipe OptionMag) 0

Acheter l’action Renault

38
0

Tous les traders et investisseurs de la France métropolitaine raffolent des actions des géants économiques français comme Bouygues ou L’Oréal, qui sont cotés sur le marché boursier. Etant l’une des plus grandes forces économiques mondiales, il y a, malgré tout, l’embarras du choix. Dans cet article, on s’intéresse particulièrement aux titres de l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde, qui n’est autre que la société Renault.

Afin d’éviter des complexions inutiles, on vous recommande l’un de ces courtiers :

CourtierSpreadDépot miniRégulationTrader
iqoption0.2200$

VOIR LE SITE*

logo_markets0.110€

VOIR LE SITE*

0.25250€

VOIR LE SITE*

* Votre capital est assujetti à un risque.

Ce qu’il faut savoir sur le constructeur Renault

Renault fait pratiquement partie du patrimoine français.

Renault est sans doute l’un des plus grands symboles de la reconstruction de l’après guerre et son succès a eu de grosses répercussions positives, à la fois, sur l’économie française, mais aussi sur le moral de tout le peuple. Il est facile de comprendre comment et pourquoi Renault est devenue un leader dans le domaine automobile et a pu bâtir une aussi grosse fortune quand on sait qu’il s’agit du précurseur de la construction auto en Europe et est restée pour longtemps en tête du classement. Même si Renault n’est plus la plus grande marque en Europe, elle reste parmi les meilleurs constructeurs au monde en sécurisant la huitième place en ce moment.

Toutefois, en 1990, l’état décide de revendre la compagnie à des privés. La vente sera conclue en 1996, mais l’état préservera 15% des parts. Une sage décision pour certains, une grossière erreur pour d’autres, on ne pourra jamais savoir si la compagnie se serait portée mieux ou pire si elle était restée 100% nationale. En tous cas, à la fin des années 90, une concentration des deux entreprises Renault et Nissan à eu lieu engendrant une augmentation de la valeur des actions de la société. Se plaçant à la deuxième place derrière le groupe de Peugeot et Citroën, aussi connu sous le nom de PSA, le groupe réalise d’immenses profits et se porte très bien. Ses revenus proviennent essentiellement de la vente de voitures (mais une partie vient des activités adjacentes comme les services d’entretien et garanties). Le groupe dispose d’un effectif qui dépasse les 120 milles salariés autour du monde et se concentre sur les 3 continents (Asie, Europe et Amérique).

 

Comment diviser les activités de la compagnie Renault

Il est vrai que la majeure partie des bénéfices que réalise la compagnie Renault est générée essentiellement par la vente de voitures, toutefois, il serait naïf de croire que l’entreprise s’y limite. Voici donc les tranches principales sur lesquelles se divise le chiffre d’affaire du groupe.

  • Le commerce automobile (Renault, Dacia et Nissan) constitue près de 95% du chiffre d’affaire de ka compagnie.
  • Les 5% restants proviennent des différents services mis à la disposition des clients comme l’entretien des véhicules. Le pourcentage peut sembler peu significatif, mais quand on le traduit en monnaie réelle, on comprend qu’on ne peut pas le prendre à la légère.
Le chiffre d’affaire du groupe Renault est estimé à plus de 33 milliards d’€/an. Et même s’il s’agit d’une société française, la majeure partie de ses bénéfices proviennent de l’exportation qui constitue près de 65% du chiffre d’affaire.

 

Les sociétés en compétition avec Renault 

Le groupe PSA est le rival direct du groupe Renault.

En France, il n’y a que le groupe PSA qui peut rivaliser avec le groupe Renault. Et même s’il a maintenu la première position pendant plus de 30 ans (mais jamais avec une grosse différence), en 2016, le groupe Renault est arrivé premier avec plus de 3 280 000 de véhicules vendus cette année. Il réalisa une augmentation de plus de 13%, et depuis, la course n’a jamais été aussi serrée.

Pour ce qui est de la concurrence mondiale, la compétition est bien plus féroce avec des géants de l’automobile comme Toyota, Ford, BMW, Mercedes Benz etc…

Pour prendre les meilleures décisions lorsque vous tradez, il est important de connaitre l’actualité sur les différentes sociétés concurrentes pour pouvoir mieux estimer les changements sur le cours des marchés.

 

Les partenaires essentiels du groupe Renault 

Même les grandes sociétés ont besoin de tisser des liens avec un certain nombre de partenaires pour une entraide mutuelle. C’est aussi important pour se maintenir sur le marché concurrentiel. On constate donc que le groupe n’a pas manqué l’opportunité de s’allier avec le géant Microsoft (qui a aidé dans la création des véhicules équipés de dispositifs high-tech) et avec le groupe Total via sa filiale Elf dans le cadre de la promotion de ses produits. On regrette, toutefois, que les négociations de partenariat (qui avait pour but de produire des véhicules pour le marché de l’Amérique du nord) avec la compagnie japonaise Mitsubishi n’aient malheureusement abouti à rien. Mais il n’est jamais trop tard pour renouer des liens avec le géant japonais ou d’autres groupes du genre.

 

Comment analyser le cours des actions Renault ?

En dehors des périodes de crise, l’action Renault se porte bien.

Il va de soi que la compagnie Renault soit cotée sur le marché boursier en France. Le cours d’évolution des titres a bien grimpé dès le début, et n’a connu de régression qu’en 2007 et bien entendu 2008 à cause de la fameuse crise mondiale. Dès lors, le cours s’est relancé considérablement de manière constante et annuelle. Et comme ses actions figurent sur le marché Euronext Paris, ils ont une grande influence sur l’indice du CAC40.

 

L’action Renault et la bourse 

L’analyse du cours de l’action Renault requiert certaines connaissances sur l’état de la compagnie et celui des entreprises concurrentes. Il est aussi nécessaire de garder à l’esprit les évènements qui ont considérablement influencé son cours de manière à mieux pouvoir les anticiper. Ce, sans oublier quelques informations sur d’autres faits comme :

  • La capitalisation du groupe qui est de plus de 236000.00 MEUR.
  • Le nombre des titres du groupe s’élève à plus de 295000000.
  • C’est sur le compartiment « A » de Euronext Paris que le cours de l’action du groupe est côté.
  • Renault a une grande influence sur le CAC40.

Afin d’éviter des complexions inutiles, on vous recommande l’un de ces courtiers :

CourtierSpreadDépot miniRégulationTrader
iqoption0.2200$

VOIR LE SITE*

logo_markets0.110€

VOIR LE SITE*

0.25250€

VOIR LE SITE*

* Votre capital est assujetti à un risque.

 

L’historique du groupe Renault sur le plan économique

Avoir une idée sur l’histoire économique de l’entreprise sur laquelle on compte investir est essentiel pour éviter les mauvaises surprises. Certes, ça n’arrive pas toujours, mais si ça peut vous éviter ne serait-ce qu’un seul mauvais investissement, c’est déjà quelque chose. Dans le cas du groupe Renault, on retient ces quelques points importants :

 

  • Le groupe Renault a échangé des sommes avec Daimler après un accord mutuel en 2010.
  • Le groupe a lancé sa nouvelle voiture électrique de manière prématurée en 2011.
  • Le groupe Renault signe un accord avec le constructeur Russe Lada pour faire un partenariat. Le fruit de ce dernier fût un grand succès et le Crossover Renault Capture tiendra la tête du classement des ventes en 2013. Un autre partenariat a été fait avec le groupe chinois DMC pour un projet similaire en Chine.
  • La filiale indienne du groupe crée un véhicule spécialement conçu pour l’Inde et dévoile son SUV en 2015.
  • 2016 est marqué par le nouveau véhicule de sport du groupe Renault, mais la chute des ventes ont causé plus de 1 milliard d’€ de pertes. Ça n’empêche pas Renault de signer avec l’Iran pour créer l’entreprise IDRO qui pourra produire près de 150000 unités en 2018.

 

L’organisation du groupe Renault

RSM est la filiale automobile de Samsung.

L’organisation de la société ou du groupe peuvent aider les traders à mieux se placer. Comprendre les facteurs essentiels qui influent sur les prises des décisions améliore considérablement l’efficacité du trader. Voici quelques détails qui vous seront sans doute utiles. Le groupe Renault est constitué de la société Renault, Renault Sport, Dacia et DIAC. Le groupe a aussi acheté 80% de la filiale auto de Samsung (RSM). Le partenariat avec Nissan permet au groupe de tenir tête à GMC et Toyota. La concentration des entreprises du groupe a permis aux marques secondaires de maintenir leur noms tout en améliorant la qualité et la production, car elles fonctionnent toutes sur les même bases. Ça apporte aussi l’avantage d’un coût de production minimisé qui les rend plus compétitifs sur le marché.

 

Que peut-on tirer de l’action Renault comme actifs en bourse ?

Pour les traders qui comptent acheter des actions boursières du groupe Renault, voici quelques détails qui vous intéresseront sans doute :

Le classement du groupe sur le marché mondial en fait une valeur sûre (4ème constructeur sur le niveau mondial, et a produit près de 10% des véhicules en circulation sur toute la planète).

Le développement bien réparti sur la majorité des continents (Europe, Asie, Afrique et Amérique) en fait un excellent choix pour le trading.

Les indicateurs laissent à croire que la croissance que connait le groupe ne va pas régresser dans les années à venir. La demande toujours croissante des véhicules du groupe Renault (surtout en Amérique latine, la Chine et le Japon) indique même que le cours va augmenter davantage. Le groupe se porte particulièrement bien sur le marché asiatique, surtout que ce dernier est sensé être le territoire de ses concurrents. Il a pu notamment doubler sa production en Corée du Sud et a su faire considérablement baisser les coûts de la production, rendant ses produits bien plus compétitifs tout en gardant une belle marge pour les bénéfices.

Le groupe a aussi pris les devants sur le marché de l’Iran qui était autrefois fermé, et a réalisé des gains de plusieurs milliards d€ avec le rachat de certaines actions de la compagnie Nissan en 2016. Avec son court et sa valeur net en croissance constante, il a aussi pu solidifier sa position sur le marché boursier. De plus, les dividendes sont distribués de manière directe aux investisseurs qui ont fait le bon choix de parier sur l’action Renault.

 

Y a-t-il des points négatifs et des lacunes sur l’action Renault en bourse ?

Aussi rentable que l’action Renault puisse être, elle n’en demeure pas moins une action qui connaitra à un moment ou à un autre, une dévalorisation. Voici quelques points importants à garder à l’esprit quand vous investissez dessus :

L’offre Entry arrive aussi avec des inconvénients sérieux. Elle a même nui à la réputation du groupe et les dégâts qu’elle a engendrés pourraient bien se propager et toucher l’ensemble des sociétés du groupe surtout qu’elle force la main à ce dernier et le contraint à élever le volume des ventes. De plus, il y a un déséquilibre entre la rentabilité des deux marques Renault et Nissan. Un fort écart entre les deux pourrait bien mener à des litiges assez graves. Quant aux voitures électriques produites par Renault, il en faudra bien plus pour rassurer et convaincre les investisseurs. Certes, se diriger vers des solutions peu polluantes est ce qu’il y a de mieux à faire en ces temps où l’avenir de la planète devient une préoccupation de plus en plus pressante, que ce soit pour la société civile que pour les gouvernements, mais il faut surtout trouver le bon moment pour le faire. Renault devra aussi bien jauger la productivité pour qu’elle n’excède pas trop la demande réelle, et sans prendre le risque de lui être inférieure. Il ne faut enfin pas oublier que le groupe n’est pas indépendant à 100%, car l’Etat français possède encore des parts, et est souvent en désaccord avec les décisions prises par les dirigeants du groupe.

Ceci dit, il ne s’agit là que de quelques points à considérer, certes, mais il faut savoir que ce genre de problèmes est tout à fait normal pour des groupes aussi grands que le groupe Renault, et qu’il est largement compensé par les atouts dont il dispose.

 

Comment créer la meilleure analyse fondamentale possible pour l’action Renault ?

Faire une bonne analyse est la base du trading à succès.

Afin de minimiser les risques sur vos investissements sur l’action Renault, il faut disposer d’une analyse technique solide et appliquer les meilleurs indicateurs sur le graphique suivi en temps réel. Un bon trader va devoir considérer ces quelques points avant de prendre des positions :

  • Les changements récents qu’ont subi les parts de marché du groupe Renault ne risquent pas de changer de manière drastique (à moins qu’une crise ne survienne en France ou à l’échelle mondiale).
  • Il faudra suivre le classement du groupe par rapport à ses concurrents, non seulement en France, mais aussi sur l’échelle internationale.
  • Il faudra garder un œil sur les nouvelles technologies qui risquent à tout moment de révolutionner l’automobile et faire virer soudainement le cours du marché.
  • N’oubliez pas d’étudier constamment les produits que le groupe let à la disposition de ses traders.
  • A l’aide de certains indicateurs boursiers, il vous sera possible de réaliser des bénéfices importants en suivant le cours de l’action du groupe Renault. N’oubliez pas de faire des analyses fondamentales et techniques pertinentes. Il s’agit là de la base sur laquelle se reposera votre stratégie d’investissement.

Afin d’éviter des complexions inutiles, on vous recommande l’un de ces courtiers :

CourtierSpreadDépot miniRégulationTrader
iqoption0.2200$

VOIR LE SITE*

logo_markets0.110€

VOIR LE SITE*

0.25250€

VOIR LE SITE*

* Votre capital est assujetti à un risque.

 

 

38
0

(38)

Laissez votre commentaire
Close