Home Divers Devenir riche, c’est facile : la destruction du mythe
Devenir riche, c’est facile : la destruction du mythe
Maxime (Équipe OptionMag) 0

Devenir riche, c’est facile : la destruction du mythe

97
0

Je pense qu’on rêve tous d’être riche ou du moins acquérir une certaine indépendance financière. Ce désir nait de la simple insatisfaction de notre quotidien : à force de travailler plus de 7 heures par jours, on n’a pas vraiment le temps de justifier notre existence.

Et nos divertissements sont bien là pour nous rappeler ce fameux mythe de la richesse facile : que ce soit à travers Tom Cruise et sa Ferrari dans Mission Impossible, un bel article sur un rappeur du Paris Match ou encore un post sur Facebook. Et ça nous fait rêver ! Même si on se doute bien que « la vie ne se passe pas comme dans les films », au fond de nous on espère toujours de devenir riche en quelques clics.

Mais hélas, le réveil à 7h du matin est bien là pour nous souligner l’ironie de la triste réalité : on est encore bien loin d’être millionnaire.

 

Tout le monde ne sera jamais riche !

Voici la première chose que vous devez comprendre si vous voulez un jour obtenir votre indépendance financière ! Les altermondialistes et les diverses ONG auront beau à nous dire qu’avec un meilleur partage de ressources tout le monde pourrait vivre « à son aise », ça ne reste qu’une pauvre utopie.

Car si tout le monde serait riche, qui irait nettoyer les poubelles ?

Même si cette expression est relativement cynique, elle reflète parfaitement la réalité : il est absolument vital de maintenir une inégalité pour un fonctionnement correct de la société. Pour comprendre cela, répondez à une simple question : pourquoi allez- vous travailler tous les jours ?  « Mais parce que j’ai besoin de payer mes factures », voici ce que la plupart des gens vous répondront.

Factures
Payer ses factures n’est jamais agréable… Et pourtant ça fait partie des choses qui nous forcent à nous lever à 7h tous les matins.

 

Dans ce mini dialogue il y’a un mot clé : LE BESOIN. « J’ai besoin de… ». Or, une indépendance financière implique l’absence de ce fameux besoin (puisque vous avez déjà tout) et donc une destruction inévitable de la société, si chacun l’obtient. Tout le monde est riche, donc personne ne contribue au fonctionnement de la société. CQFD !

Selon la « loi des 1% » qui existait déjà à l’antiquité, c’est 1% de la population qui possède 99% des richesses. De nos jours il faudrait plutôt parler de 95% des richesses pour 5% de la population, mais le principe reste le même.
Cruel et pourtant vrai : 99% de la population mondiale n’obtenir jamais une indépendance financière
Cruel et pourtant vrai : 99% de la population mondiale n’obtenir jamais une indépendance financière

 

En d’autres termes le principe est simple : tout le monde ne peut pas être riche. L’inégalité et le besoin permanent sont malheureusement deux facteurs essentiels au fonctionnement de la société.

 

Devenir riche c’est savoir rentabiliser son temps

Imaginez que vous recevez 86 400$ tous les matins à votre réveil. Le seul « bémol » est que tous les soirs le solde se remet « à zéro ». Mais le matin suivant vous recevez de nouveau vos 86 400$. Que feriez- vous ?

La réponse est évidente : tous les jours vous en dépenserez le maximum.

Eh bien, dans votre journée vous avez 86 400 secondes et ça ne tient qu’à vous de les dépenser avec intelligence si vous voulez arriver à une aisance financière.

 

On ne peut pas arrêter le temps. On peut seulement le dépenser intelligemment…
On ne peut pas arrêter le temps. On peut seulement le dépenser intelligemment…

 

Travailler pour soi – même avant tout : la base pour devenir riche

Ça commence tout simplement par de la bonne volonté : au lieu de voir un téléfilm sans intérêt le soir, passez au moins une ou deux heures à apprendre quelques chose qui vous intéresse. Et peu importe le domaine !

Pour ma part (comme je raconte dans l’article comment je suis devenu trader), une fois rentré de mon édition (j’occupais un poste de rédacteur il y’a quelques années), je passais au moins deux heures par soir, sans parler des week – ends, à étudier le monde de la bourse. Je ne dis pas que ça a été facile. Loin de là : j’ai passé des heures et des heures à stagner sur une même courbe qui devenait toujours plus monotone. Et ce jusqu’à vraiment comprendre le graphique en question ou l’erreur que j’ai commise en tradant.

Pencher sur un graphique pendant des heures : pas facile
Pencher sur un graphique pendant des heures : pas facile

Mais quelques mois plus tard mes efforts ont fini par payer et j’arrivai déjà à faire mes 2 000 euros par mois en passant moins de 3 – 4 heures par jour à trader. De plus, dans le fond, je savais que même si je n’y arriverai pas, au moins je pourrai me dire que j’aurai vraiment essayé, sans compter toutes les connaissances que j’ai pu accumuler !

 

Le salariat est l’antithèse de l’indépendance financière

Car le problème reste le même : lorsqu’on essaye de se consacrer à une passion on voit toujours ce que l’on perd (temps, dépenses etc…), mais jamais ce que l’on gagne.

Or, même si on se voit gagner 2000 euros ou plus à notre emploi, on vend le plus précieux : le temps de notre vie. On ne le dépense pas, non, on vend ! Et pour un prix qui est juste minable. Je suis prêt à parier que votre épargne ne vous suffira pas, ne serait – ce que pour un an de vie sans travail et contraintes.

Car on a beau à se rassurer en croyant être « un cadre qualifié et demandé sur le marché du travail », la réalité est bien là : le prix de 95% des français se réduit à 15 – 25 euros / heure. C’est le prix qu’il faut pour acheter le temps d’une vie.

Et on s’en rend parfois compte… Mais en peu trop tard : au moment de la retraite, quand on réalise d’avoir littéralement vendu sa vie.

Vendre sa vie

D’ailleurs, on arrive même plus à se leurrer lorsque chaque matin, en costume et cravate bien repassés, on se retrouve seul face au reflet glacé du miroir.

 

Le trading : une manière de devenir riche ?

Oui ! Et c’en est même une excellente opportunité. Mais loin d’être un miracle !

Comme je le précise dans mon article sur le trading en ligne, les marchés financiers ne sont qu’un moyen à exploiter pour parcourir son chemin jusqu’à cette indépendance financière tant désirée. Et comme vous avez dû le comprendre c’est le moyen que j’ai choisi (sinon OptionMag n’existerait pas). Pour les uns ça marche, pour d’autres pas. En peu comme à Wall Street où certains font des milliards à partir de quelques milliers de $ et bien d’autres encore sautent d’un pont sous le poids des sommes perdues.

Pendant que certains gagnent des millions, d’autres perdent des milliards
Pendant que certains gagnent des millions, d’autres perdent des milliards

Dans tous les cas le trading est un parfait moyen d’exploiter son talent à condition de s’en donner les moyens : passer au moins quelques semaines à faire le tour de l’analyse technique, des stratégies et à voir encore bien d’autres nuances. Si vous voulez vraiment vous y prendre, je vous conseille fortement le courtier optionweb qui offre une très bonne formation, loin de « vous vendre du rêve » !

COMMENCER À APPRENDRE LE TRADINg AVEC OPTIONWEB

Après, il est nécessaire de comprendre (je ne le dirai jamais assez !) qu’il fait y mettre du votre pour y arriver, quel que soit le domaine. Car un talent en soi n’est rien : seulement la trace d’un potentiel non exploité !

 

Conclusion

Pour terminer cet article, voici quelques petites citations sur le temps qui vous aideront à l’utiliser avec intelligence :

  • Le temps est gratuit, mais sa valeur est inéstimable.
  • Il n’y a pas moyen de l’acheter, en revanche on peut l’utiliser
  • Enfin, lorsqu’on l’a perdu, on ne peut pas le rattraper. N’attendez pas tout le temps pour faire ce qui vous plait vraiment. On n’a qu’une vie.

 

97
0

(97)

Laissez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *