Home Divers Tout savoir sur l’ICO (Initial Coin Offering)

Tout savoir sur l’ICO (Initial Coin Offering)

Durant les quelques dernières années, les monnaies cryptées, aussi appelées cryptos-monnaies gagnent considérablement en popularité. Cela s’explique essentiellement par l’ascension  qu’a connue le Bitcoin quand sa valeur a atteint les 20 milles USD en 2017.

Avis des lecteurs: 37 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

En effet, les investissements sur cette monnaie font partie des plus rentable sur le marché international. Un système d’investissement particulièrement intéressant est celui des ICO. On vous propose de découvrir les différentes subtilités procurées par ce système et comment il est possible d’en profiter au mieux.

 

Les ICO représentent une opportunité d’investissement unique en son genre

Les ICOs peuvent centupler l’intérêt des investissements.

L’effet multiplicateur sur les investissements que procurent les monnaies cryptées est juste phénoménal. On parle de décupler, voire de centupler le rendement sur les investissements. Il est difficile de trouver mieux sur le marché, surtout que sur le marché, les cryptos sont assez faciles à rentabiliser si on fait les bons investissements. On comprend l’intérêt porté aux cryptos quand on considère le boom sur les valeurs des deux plus grandes monnaies (Bitcoin et Ethereum). La demande était si grande qu’il n’a pas fallu longtemps pour que de nouvelles plateformes de trading telles que Coinbase aient une large base de traders actifs. Afin de faire fructifier ses investissements, il est possible d’échanger les cryptos comme one le fait pour les paires de devises sur le Forex, ou alors, il est possible de simplement investir son argent sur l’ICO d’une monnaie cryptée et attendre que son prix augmente après son entrée sur le marché. Dans la même optique, l’ICO (Initial Coin Offering) est à l’image de l’IPO (Initial Public Offering) qu’on retrouve sur le marché boursier. Donc, avant d’investir, il est bon de savoir à quoi servent ces ICOs, et comment elles fonctionnent.

 

Comprendre le fonctionnement des ICOs

 

En suivant les bonnes méthodes, il est possible de savoir si l’ICO sera rentable, à l’avance.

Le système de « Croudfunding » a ouvert les portes sur de nouvelles perspectives sur les investissements. Son idée de base est donc, ici, reprise mais elle concerne des projets qui sont sensés être appliqués sur la Blockchain. Parallèlement, on retrouve le concept de la « startup »  qui peut aussi recourir au système des ICOs pour amasser les fonds nécessaires au financement des projets. Certains aspects du financement qui se font par le biais des ICOs requièrent la maîtrise des concepts suivants :

 

La définition des « White Papers »

 

Il n’est pas facile de lancer une ICO selon les normes. En effet, il faudra fournir des informations ultra détaillées qui seront utiles pour convaincre les investisseurs. Les zones grises pourront être assujetties à des questionnements qui pourraient bien provoquer de la suspicion chez certains investisseurs. Les informations devront donc être inclues dans un dossier qu’on appelle le « White Paper ». Ce dernier expliquera alors les bases qui soutiennent le projet avec certaines informations relatives au « Smart Contract » et la quantité de coins que recevront les différents partis pour tel ou tel investissement. Il est donc nécessaire de lire le « White Paper » avec un maximum d’attention afin de ne rien laisser au hasard. Les conditions les plus récurrentes concerneront essentiellement le blocage temporaire des sommes investies et l’intérêt relatif aux différentes périodes. On portera aussi votre attention sur les tokens qui doivent être répartis équitablement sur les propriétaires et les investisseurs. Dans certains cas, la majorité des tokens sera réservée aux créateurs, auquel cas, l’apport relatif aux investissements devra compenser le manque de tokens. Notons, au passage, que si le nombre de tokens diminue, cela aura pour effet de faire croitre la valeur de l’unité. Bref, lisez bien le « White Paper » avant d’investir votre capital sur une ICO.

 

La définition du « smart contract »

 

On en entend souvent parler mais beaucoup sous-estiment la valeur réelle des Smart Contracts. Il s’agit d’un autre élément essentiel qui nous permettra de savoir si on fait un bon investissement. On l’utilise principalement en comparant son contenu à celui du « White Paper » ; encore une raison pour le lire. Mieux vaut être prévenu, il n’est pas chose facile de comparer les deux, et même les meilleurs investisseurs peuvent avoir du mal à le faire correctement. Il est donc recommandé d’être patient et de ne pas lâcher prise avant d’avoir bien étudié les documents. Les informations qu’on y trouve sont assez techniques et difficilement compréhensibles pour ceux qui ne maîtrisent pas le sujet. Toutefois, vous pouvez toujours vous adresser à des experts, en cas de besoin. En bref, on va dire que le fonctionnement des contrats intelligents (Smart Contracts) se base  sur la réception des échanges. Cela permettra d’échanger les coins contre des tokens en accord avec les informations fournies par le « White Paper ». Toutes les informations relatives à ces actions devraient être fournies au préalable.

 

Comment fonctionnent les tokens ?

Les tokens peuvent être distribués de manière équitable sur les utilisateurs.

Sur votre « White Paper » vous allez savoir à combien de tokens il faudra vous attendre (en vous basant sur les conditions de placement qui s’y trouvent). Avec chaque ICO il est indispensable qu’il y ait une distribution de tokens. Tout dépend principalement de l’objectif que se fixent les créateurs de la monnaie cryptée et des conditions qu’ils instaurent. Dans certains cas, les tokens reçus peuvent jouer un rôle important dans l’évolution du projet de base. Certains d’entre eux supervisent les paiements sur les annonces qui défilent sur les pages d’un navigateur. Cela va donc promouvoir l’utilisation des annonces en ligne et limitera le recours systématique à l’ad block, puisque dans ce cas, même celui qui visionnera l’annonce sera aussi payé. Toutefois, les tokens reçus ne seront pas comptés comme des parts ou des actions. Il s’agit d’un élément unique et différent de ce qu’on trouve sur les « Initial Public Offerings » qui existent sur le marché boursier.

Le dernier aspect important à prendre en considération avant de vous lancer dans une ICO est le listing. Il permet de voir le niveau de compétitivité de vos tokens sur le marché et de les comparer, non seulement, aux autres crypto monnaies (Bitcoin et Ether par exemple), mais aussi aux monnaies nationales comme le Yen et l’USD. Bien entendu, pour diverses raisons techniques, il faudra laisser quelques jours aux tokens avant de les voir affichés sur le listing. Cependant, il ne s’agit pas d’un grand handicap, puisque vous pourrez en profiter pour suivre les cours du nouveau coin. Si la valeur de ce dernier augmente considérablement, ce qui peut arriver dans cette période, vous allez pouvoir réaliser des gains rapides en revendant une partie ou la totalité de vos coins.

 

Attention aux arnaques : soyez patients et prudents

Les escrocs n’attendent qu’un moment de faiblesse de votre part.

Un marché aussi actif et riche en nouveaux venus attire aussi malheureusement les arnaqueurs. Ceux qui, au lieu de travailler durement comme le font les autres, préfèrent élaborer des plans machiavéliques et abuser de la confiance et de l’innocence de certains pour  s’en prendre à leur argent. Il se trouve qu’à cause de la complexité des « White Papers » et des « Smart Contracts » et de la difficulté à établir une comparaison des deux, beaucoup de « scammers » lancent des ICOs frauduleuses qui n’ont aucun potentiel d’avenir, juste pour amasser les quelques investissements de départ qu’ils pourront collecter. Détrompez-vous, ces quelques investissements peuvent, souvent, dépasser les centaines de milliers d’Euors. Il est donc primordial de s’assurer qu’on n’investit pas sur un tel projet. Pour détecter les projets fallacieux et protéger vos investissements, vous allez devoir prêter une attention particulière à ces quelques points :

 

Lisez les « White Papers » et les « smart contrats » dans leurs moindres détails

On n’insistera jamais assez sur ce point. Ces deux documents sont primordiaux dans l’étude de votre investissement. Rien ne presse ! Alors, donnez-vous le temps de les lire dans le détail et ne laissez rien au hasard. Si le projet est frauduleux, vous allez trouver des zones grises et pas claires. La comparaison des informations des deux documents peuvent attirer votre attention sur des inconsistances et des contradictions qui vous aideront à parvenir à la conclusion qu’il s’agit d’une escroquerie. Souvent, ils vont essayer de vous faire croire qu’il s’agit de l’opportunité d’une vie et qu’il faudra investir immédiatement et sans perdre de temps. Ils font donc appel à votre peur de rater l’occasion de devenir riche rapidement. Il vous faudra alors garder la tête froide et dites-vous bien que vous avez nettement plus de chances de tomber sur un « scam » que sur une véritable opportunité. Notons au passage qu’il s’agit là d’un ticket sans retour. Si vous avez déjà investi, il vous sera impossible de récupérer votre capital.

 

Faites votre propre enquête

Avant de vous intéresser au « White Paper » et au « Smart Contract », il est plus recommandé de faire une recherche sérieuse sur l’historique de l’entreprise qui est à l’origine de la « ICO ». Heureusement, internet regorge d’informations sur toutes les sociétés et il est assez facile de trouver celles qui remettent en cause l’honnêteté d’une compagnie. Si cette dernière s’est trempée dans des affaires frauduleuses par le passé, vous le saurez. En plus, vous allez aussi vous faire une idée sur le potentiel des apports positifs que vous allez avoir. Si la société a tendance à lancer des projets qui aboutissent, même si cela ne garantit rien, ce sera un bon signe. De cette façon, vous allez vous épargner une quantité d’efforts conséquente en éliminant les mauvaises herbes avant de passer aux études sérieuses.

Un autre moyen efficace pour en savoir plus sur la compagnie qui lance l’ICO est de s’intéresser aux nouveautés qui la concernent de près ou de loin. Il est possible de collecter une grande quantité d’informations en allant sur les forums et les réseaux sociaux. Vous allez pouvoir trouver divers documents sur diverses actions entreprises par la société en ce moment. Les compagnies les plus sérieuses n’hésiteront pas à fournir le plus de détails possibles sur leur ICO. Même si cela ne garantit en rien la réussite de l’ICO, il vous permettra tout de même de limiter les risques de tomber sur une arnaque.

 

La consultation du calendrier ICO

Il est possible de s’informer de l’ensemble des ICO qui se font en temps réel en vous dirigeant vers les plateformes dédiées à cet effet (on pense à TokenMarkets par exemple). Elles vous guideront et vous donneront les informations nécessaires. Si elles ne disposent pas d’assez de données, elles vous proposeront d’autres liens qui vous redirigeront vers d’autres sites qui contiennent davantage d’information. Il faut tout de même faire attention, puisqu’il existe de fausses informations injectées par la direction de l’ICO afin d’induire les investisseurs en erreur et ainsi, les faire investir dans un projet voué à l’échec. Cette activité frauduleuse devient de plus en plus commune à cause du manque de sanctions possibles jusque là. Soyez donc attentifs et ne croyez pas la première information rassurante qui vous croise.

 

Quelques exemples de nouvelles Initial Coin Offerings

Certaines ICOs n’ont besoin que de leurs noms pour réussir.

Avec l’augmentation massive des ICOs qu’on peut trouver un peu partout en ce moment, on vous propose quelques exemples des meilleures ICOs qu’on puisse trouver :

 

Initial Coin Offerings Ethereum

L’ICO d’Ether est sans aucun doute une valeur sûre. La levée de fonds entreprise par le créateur de l’Ether a été faite sur le Bitcoin, une autre monnaie ultra solide et la plus connue au monde. Même si l’ICO manquait clairement de « Smart Contract », il s’agit là d’une caractéristique de l’Ether et non d’un manque de sérieux de la part de l’équipe qui a lancé l’ICO. Pour dire, qu’il existe toujours des exceptions. Après un peu plus d’un mois, les investisseurs ont vendu plus de 60 000 000 d’Ethers sur le marché mondial. La valeur de ces échanges a dépassé les 31 000 Bitcoins. En faisant les comptes, on a constaté que l’unité a été vendue à un peu plus de 3 USD ; ce qui était phénoménal pour une nouvelle crypto. Toutefois, ceux qui n’ont pas vendu ont vu la valeur de l’Ether grimper pour atteindre aujourd’hui près de 250 USD, soit, seulement quatre années plus tard.

 

Initial Coin Offerings DAO

Après le croudfunding, il y a deux ans, le DAO a enregistré plus de 160 000 000 € en moins d’un mois. Il est facile de comprendre comment cette ICO a pu rassembler autant d’investissements. Le secret réside dans la solidité du projet qui était, pour le moins, convaincant. En basant les fonds sur l’Ether, qui est une monnaie particulièrement solide, les investisseurs étaient déjà plus confiants. Rajoutons à cela l’idée de pouvoir décentraliser ce fond tout en maintenant la condition de l’accord général de l’ensemble des utilisateurs afin de financer certains projets, on avait rassemblé tous les éléments nécessaires pour lancer un projet concret avec de fortes chances de réussite. Cependant, un bug malencontreux a eu raison du DAO a ruiné le projet, puisqu’un pirate a pu profiter d’une faille de sécurité pour dérober 50 000 000 USD. L’erreur commise par ces investisseurs était qu’ils n’ont pas fait attention à la faille qui était présente sur le contrat intelligent. On peut donc supposer en toute confiance que d’autres investisseurs s’en sont rendus compte et n’ont pas investi sur le DAO.

 

Initial Coin Offerings eSport Beyond the void

L’exemple d’une petite crypto mais qui a pu s’imposer sur le marché de la crypto monnaie grâce à l’ICO est la « ESport Beyond the void ». A l’aide de la  communauté des jeux vidéo uniquement, elle a pu amasser plus de 300 000 USD à son lancement. Elle vaut aujourd’hui quelques millions d’euros et semble continuer à gagner de la valeur.

 

Verdict final sur les ICO

Avec toutes les informations relatives aux ICO dont vous disposez désormais, vous allez avoir nettement plus de chances de détecter les meilleures qui existent sur le marché. C’est une très bonne chose puisqu’elles représentent l’un des types d’investissements les plus rentables au monde en ce moment. Si vous arrivez à faire les bonnes études et si vous évitez les pièges tendus par les arnaqueurs, vous avez de fortes chances de centupler vos investissements en à peine quelques années. Toutefois, gardez à l’esprit qu’il n’est pas facile de surmonter les difficultés que ce type d’investissements présente. En plus, même si vous êtes en mesure de détecter les fraudes, il vous sera difficile de détecter les bugs et autres failles techniques que peuvent présenter les contrats intelligents. C’est pour cela que même si vous êtes certains de la fiabilité d’une certaine ICO, il ne faut jamais investir une somme que  vous n’êtes pas prêts à perdre. D’ailleurs, ce conseil est valable pour tous les types d’investissements. On finit tout de même avec une note positive en indiquant que le nombre d’arnaques se fera sérieusement limiter d’ici peu, puisque la SEC et l’AMF songent à réguler les ICOs de manière rigoureuse.

 

 

 

(59)

Close