Home Analyse technique Le futur de la monnaie chinoise dans le trading

Le futur de la monnaie chinoise dans le trading

Une chose est sûre, c’est que de nos jours, le Yuan est l’une des monnaies les plus importantes et influentes au monde. Pour ceux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit de la monnaie nationale de la république populaire de Chine et on peut aussi la nommer le Renminbi.

Avis des lecteurs: 57 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

L’entrée du Yuan, en 20015, dans le groupe des monnaies de références internationales a grandement affecté le trading des devises et l’économie mondiale. En plus, il faut savoir que la monnaie nationale chinoise se porte très bien et sa position est bien solidifiée, ce qui en fait un actif de choix pour le trading.

 

Que sait-on sur le Yuan jusque là ?

Le Yuan a un grand potentiel pour le trading.

Il y a plus de 100 ans que cette monnaie a été établie comme la monnaie officielle de la Chine. D’ailleurs, il se trouve que le Yuan n’est que l’unité de compte alors que le Renminbi est la véritable monnaie chinoise. C’est la banque nationale chinoise qui crée cette monnaie et elle est la seule à la gérer. Autrement dit, la monnaie chinoise est à 100% sous le contrôle de l’Etat, qui décide, entre autres de sa valeur. Il ne faut pas oublier que les Etats partiellement indépendants comme Hong Kong n’utilisent pas cette monnaie. Sur le forex, on trouve la monnaie sous le nom abrégé de CNY (CN pour la république chinoise et Y pour le Yuan). Pour éviter la confusion, le symbole de Yuan a été changé en Ұ à cause de sa ressemblance avec le Yen japonais. A titre informatif, on précise que le nom du Yuan Renminbi puise sa source dans l’histoire de l’ancienne dynastie mongole qui contrôlait pratiquement l’ensemble du territoire chinois. On notera aussi que pour longtemps dans l’histoire récente du pays, les étrangers devaient utiliser une monnaie particulière qui leur était réservée.

 

Le Yuan et la concurrence sur le marché des devises

Il ne faut pas oublier que le Yuan est calibré sur l’USD de façon intentionnelle.

Sans doute pour garantir une stabilité économique, le gouvernement chinois a décidé de garder le taux de change sur la monnaie nationale dans une fourchette qui ne dépasse pas les 0.3% et qui se trouve indexée sur l’USD uniquement. Seulement, en 2005, la monnaie fait son premier pas pour devenir une monnaie internationale en changeant son indexe. Il gagne alors, et par conséquent, plus de 2% en comparaison avec son adversaire principal l’USD. Ceci a, bien entendu, causé le déchainement des concurrents (essentiellement les USA) qui ont insisté pour qu’une réévaluation de la devise soit faite, résultant en l’appréciation de la monnaie chinoise de 20% par rapport à l’Euro et l’USD.

Bien entendu, avec la crise internationale de 2008, le Yuan a connu une dévalorisation. Seulement, il faut savoir que cette dernière a été étudiée afin de ne pas nuire à l’exportation sur laquelle se base l’économie du pays. La Chine a aussi consolidé la position du Yuan en effectuant des échanges de grandes envergures avec ses principaux partenaires comme l’Argentine et la Corée du Sud. En effet, l’équivalent de plusieurs milliards d’USD a été échangé entre ces pays. Récemment, il était devenu possible à toute entreprise de régler ses imports et exports en utilisant le Yuan. Ce dernier a pu conquérir en quelques temps seulement plus de 2% des échanges mondiaux. Le Yuan devient encore plus intéressant quand on sait que sa valeur est volontairement dévaluée pour favoriser les exportations et limiter les importations, encourageant ainsi les sociétés et producteurs chinois.

Cela n’empêche pas le Yuan de devenir une monnaie de référence qui bénéficie de l’approbation de l’FMI.

 

La position du Yuan en bourse

On peut trader un bon nombre d’actifs avec le Yuan.

Il est possible de comprendre pourquoi l’intérêt pour le Yuan s’est fait sentir après la crise financière puisque celui-ci, même en étant touché, a su se maintenir. Puis, la participation du Yuan dans les paniers de devises l’a rendu particulièrement populaire auprès des traders sur le Forex en 2009. Au fil du temps, le Yuan a pu finir en paire avec d’autres monnaies puissantes comme l’Euro. Enfin, la dévalorisation volontaire du Yuan limite l’intérêt des traders. Et même bien qu’il puisse constituer une monnaie refuge en cas de crise, il n’est pas très intéressant en temps normal. En tous cas, la politique du gouvernement chinois qui cherche à protéger sa monnaie et son équilibre à tout prix rend le Yuan peu intéressant pour les traders et à moins que le gouvernement décide de lever la main sur la monnaie et de céder aux demandes, de plus en plus insistantes des américains, il est difficile de faire fortune en tradant le Renminbi. En bref, la Chine sacrifie des bénéfices phénoménaux sur sa bourse pour maintenir une économie stable et presque immunisée aux crises économiques.

 

Ça veut dire que le Yuan n’est pas volatile, non ?!

Il y a des écarts qui se créent entre le Yuan Onshore et Offshore.

En fait, non ! Contrairement à ce qu’on pourrait croire, la monnaie nationale chinoise est hautement volatile. D’ailleurs, depuis des années déjà, on assiste à une manifestation de cette volatilité qui s’accentue au fil du temps. Toutefois, on doit insister sur le fait que le Yuan se divise en deux catégories :

  • Le Yuan Onshore (CNY) : Il est à 100% sous le contrôle de la banque centrale chinoise (et du gouvernement).
  • Le Yuan Offshore (CNH) : Il s’agit de la monnaie qu’on utilise pour toutes transactions offshore mais n’est pas soumis aux mêmes réglementations. C’est pour cette raison que malgré le fait qu’il devrait normalement avoir une tendance similaire au Yuan Onshore, on constate qu’en réalité, un écart se creuse continuellement entre les valeurs des deux monnaies. Malgré les promesses du gouvernement chinois de réévaluer le Yuan, les experts pensent qu’au contraire, il va continuer à dévaluer sa monnaie. Avec des nouvelles contradictoires comme celles-ci, il est difficile de savoir pour sûr, si la valeur de la monnaie nationale chinoise va monter ou descendre. On ne manquera pas de noter qu’avec l’écart qui se crée entre le CNY et le CNH par rapport au dollar américain, la volatilité de la monnaie n’en devient que plus prononcée.

En bref, on peut dire que la volonté de l’Etat chinois de maintenir une certaine stabilité nuit à la réputation du Yuan auprès des traders. En effet, alors que la volatilité du Yuan n’est pas à prouver, il est vraiment difficile de pouvoir en profiter à cause du contrôle de la banque centrale chinoise sur sa valeur et l’absence de moyens de savoir quand et comment ce contrôle va se présenter. Il est donc déconseillé de trader sur le Yuan pour le moment car il est difficile de prévoir les tendances.

 

A quoi s’attendre avec le yuan

C’est le rapport entre l’USD et le CNY qui sera décisif pour l’avenir de la monnaie chinoise en bourse.

Cela veut dire qu’on ne pourra jamais trader sur le Yuan chinois ? Pas forcément, il ne faut pas oublier que la raison principale pour laquelle le gouvernement chinois maintient le contrôle sur la valeur de sa monnaie nationale réside dans sa volonté de la protéger d’une quelconque surévaluation qui aurait des conséquences négatives sur l’exportation, qui consiste l’essentiel des bénéfices que réalise le pays. Autrement dit, avec la force économique de la Chine, qui se trouve être l’une des plus puissantes à l’échelle mondiale, si ce n’est la plus puissante, il se pourrait bien que le gouvernement puisse trouver un moyen de réconcilier la bourse avec les exportations. Il est certain que même le gouvernement chinois fait son maximum pour s’ouvrir sur la bourse internationale et ainsi en bénéficier, mais on comprend bien qu’il ne souhaite pas le faire aux dépends d’autres sources de revenus. On notera aussi que l’Etat chinois a investi des sommes mirobolantes pour garder le même arrimage au dollar américain.

Il est certain, en tous cas, que si le Yuan s’ouvre sur le marché boursier, le marché boursier international s’en retrouvera chamboulé. Contrairement à ce que certains racontent, il n’y a pas de contradictions dans ce que fait le gouvernement chinois. Il essaie juste de s’assurer que les deux projets aboutissent comme il se doit pour que l’ouverture sur la bourse internationale se fasse dans les normes et sans grosses secousses pour l’économie du pays. Cela s’explique aussi par le fait que l’ouverture du pays sur le marché boursier revient aussi à ouvrir ses marchés obligataires à l’ensemble des traders du monde. Bien que cela puisse sembler très intéressant pour les traders du fait qu’on estime la valeur du marché obligataire chinois à plus de sept milliards de dollars, et ainsi, mettre en place un flux consistant pour le Yuan, le gouvernement semble encore hésiter et préfère être certain de bien jouer ses cartes avant de s’aventurer de la sorte. En effet, la politique du pays a toujours été basée sur la fiabilité et la sécurité. C’est, d’ailleurs, pour cette raison que la dette de toute la Chine ne dépasse pas le dixième de son PIB, et au niveau du publique, elle est encore plus minuscule (avec seulement 1,5%) ; une preuve irréfutable de la puissance et de la solidité de l’économie de ce pays.

 

Quelques conseils pour trader le yuan

Comme on l’a déjà précisé, il est risqué de trader la monnaie nationale chinoise aujourd’hui. Seuls les gros investissements peuvent profiter de cette monnaie en toute facilité. Pour les particuliers, la tâche peut s’avérer bien plus compliquée. Il est donc très recommandé aux nouveaux traders qui apprennent encore les règles de l’art de ne pas s’approcher de cette monnaie avant de s’être fait une certaine expérience. En effet, pour avoir de bonnes chances lorsqu’on trade cette monnaie, il ne suffit pas de s’y connaitre en lecture d’indices. Il est aussi impératif d’être un expert dans la politique et l’économie mondiale afin d’avoir la capacité de prévoir les décisions du gouvernement chinois, et ainsi, profiter de la volatilité de la monnaie. Dans le cas du Yuan, il serait particulièrement intéressant de recourir à la SSI (il s’agit d’un graphique qui se trouve être très utile pour ceux qui tentent de faire des estimations sur les cours). Cette dernière permet, entre autres, d’analyser les fluctuations de la valeur d’une monnaie et donne l’accès à son historique, qui est très utile pour faire une analyse fondamentale dans les règles. Ces éléments peuvent se révéler cruciaux lorsque le trader met en place une stratégie et essaie de prévoir les mouvements du cours de la monnaie.

 

(56)

Close