Home Les fondamentaux du trading Votre guide pour investir son argent avec intelligence
Votre guide pour investir son argent avec intelligence
Ashly Delagorse (Équipe OptionMag) 0

Votre guide pour investir son argent avec intelligence

109
0

Tout d’abord, il faut comprendre le concept de l’investissement et comment il fonctionne. Tout est en fait lié à l’économie du marché : les entrepreneurs (privés ou étatiques) ont besoin d’argent afin de réaliser leurs projets. C’est à ce moment que les investisseurs entrent en jeu en les finançant. Cela va de soi que tout investissement comporte des risques, et c’est pour cette raison que lors de la réussite du projet, les investisseurs ont droit à une sorte de rémunération qui peut prendre la forme d’intérêts et dividendes ou encore d’une partie des gains après la cession. Toutefois, même si on sait tous que l’investissement est le centre de l’économie mondiale on se rend moins compte de son impact sur la réalité et notre stabilité économique.

 

Combien doit-on investir ?

Toujours éviter le all in…

Contrairement aux banques et aux multimillionnaires qui peuvent toujours débloquer des capitaux afin de relancer les projets sur lesquels ils misent, la majorité des investisseurs ont un plafond qu’ils ne peuvent en aucun cas dépasser. C’est pour cette raison qu’il faut bien se préparer avant de se lancer dans une telle aventure.

 

Il faut se fixer un but à atteindre

Il y a des projets qui semblent plutôt communs à tous les hommes et femmes de cette planète. Avoir une maison ou acheter une voiture, c’est souvent l’objectif de chaque personne active ayant un revenu lui permettant de garder une petite somme de côté à la fin de chaque mois. Pour y arriver, beaucoup n’hésitent pas à recourir à leurs banques afin de contracter un prêt alors que d’autres, plus prudents, préfèrent épargner petit à petit jusqu’à atteindre la somme désirée. Seulement voilà, un troisième groupe, bien plus malin, préfère investir son argent en attendant.

 

Connaitre son budget c’est la clé

Connaitre ses moyens c’est aussi savoir où aller..

Beaucoup commettent l’erreur de mal juger la capacité d’investissement qu’ils ont et cela peut engendrer de graves conséquences comme se retrouver avec une grosse part de l’investissement non encore investie, ou encore pire, à court d’argent. Pour éviter un tel scénario, il faut s’assurer d’avoir une connaissance complète de ses « actifs » c’est-à-dire les biens et possessions et de ses « passifs » c’est-à-dire les dettes.

Pour les actifs, il faut contrôler son compte courant et son assurance vie, s’assurer que les possessions immobilières sont en ordre, avoir un bon plan d’épargne entreprise ainsi que des livrets bancaires et enfin un plan d’épargne en actions.

Pour les passifs, il faut simplement prendre en considération les crédits (immobiliers ou personnels) s’il y en a.

Pour les actifs, il est conseillé de donner la priorité aux éléments solvables, alors que pour les passifs, mettre les dettes aux taux d’intérêts les plus hauts en avant. Vous obtiendrez ainsi les actifs allant du compte courant, en passant par les livrets et assurances vie avant d’arriver enfin à l’immobilier. Tandis que pour les passifs, vous aurez les crédits les plus simples d’abord tels que les crédits à la consommation ou auto, pour atteindre enfin le crédit immobilier.

 

Comment estimer son patrimoine ?

 

Pour avoir une idée du patrimoine qu’on a, il suffit donc de déduire les passifs des actifs. Si la différence entre les deux est conséquente, vous pouvez passer à l’étape suivante, mais il est toujours vivement conseillé de se débarrasser de toutes ses dettes avant d’entamer un investissement. Il est aussi recommandé de ne pas toucher à son assurance vie car elle rapporte souvent des taux très intéressants et capables de combler le manque dû à un prêt lourd tel que le prêt sur l’immobilier.

Il est aussi vivement recommandé de garder une bonne somme à portée de main afin de pouvoir gérer des crises imprévues telles que des problèmes de santé ou autres. Cette somme sera jugée uniquement par vous, en accord avec votre rythme de vie mais est généralement estimée à un minimum de trois mois de salaire.

 

Estimer correctement son budget

 

Vous pouvez commencer par évaluer votre budget sur le plan mensuel, mais tôt ou tard vous allez avoir besoin de travailler sur le plan annuel car toutes les périodes de l’année ne se ressemblent pas, et vous allez dépenser plus pendant les vacances par exemple qu’en temps normal.

Tout comme le patrimoine, le budget se calcule en plus et en moins. Seulement cette fois, vous n’allez prendre en considération que les recettes et dépenses. L’objectif étant qu’après calcul, vous ayez un résultat positif. Si le résultat obtenu est négatif, vous devrez réévaluer vos dépenses car vous n’irez pas trop loin et vous finirez par trop vous endetter.

 

La clé de la gestion des investissements

 

Avoir de multiples sources de revenu

Multiplier ses sources de revenus donne la meilleure sécurité économique

On ne met pas les deux jambes si on veut voir si l’eau est profonde. Ceci est le secret des plus grands investisseurs. On est tous attiré par cette courbe boursière qu’on voit souvent dans les filmes. Mais les vrais connaisseurs ne misent jamais sur de tels investissements risqués. En effet, depuis des dizaines d’années déjà, on sait que la meilleure méthode consiste à diversifier les marchés dans lesquels on investit. Certes, miser sur un seul marché ou produit, peut vous faire gagner gros, voire, vous garantir une vie au soleil comme un gagnant du loto. Mais cela comporte autant de risques si l’on y réfléchit bien. En effet, la diversification vous permet d’éviter plusieurs mauvais scénarios tels que les crises économiques qui touchent souvent tout un secteur. Alors, même la société la plus compétente peut subir des dégâts massifs engendrant des licenciements et des pertes qui peuvent même causer la faillite si la crise tombe au pire des moments (soit directement après un gros investissement sur la production).

Or, sur des investissements diversifiés, la crise doit être générale (chose qui n’arrive pratiquement jamais) pour arriver à toucher tous vos investissements. Vous pouvez bien entendu miser un peu plus sur le secteur que vous voyez réussir le mieux, mais il ne faut jamais miser la totalité de votre capital.

 

Viser le long terme

Ne cherchez jamais le gain immédiat ! Il est souvent éphémère et trompeur. Au contraire, cherchez à bâtir votre investissement sur du solide. Après tout, vous serez là pour un bon moment. N’ayez pas peur du sacrifice si vous êtes certains du gain. Par exemple, avoir une assurance vie est plutôt contraignant, mais les gains produits rapportent bien plus qu’un simple livret d’épargne.

Un autre avantage aux investissements sur le long terme, c’est que les petits changements dus aux aléas de l’économie, ne pourront jamais ruiner votre projet sur le long terme, et leur impact ne sera que négligeable. Ceci ne s’applique pas aux investissements de court terme, il n’est pas rare de voir des investissements perdre de leur valeur initiale quand ils arrivent à terme.

 

Prendre l’habitude d’investir raisonnablement

Le cumul de petits investissements peut rapporter gros!

Il faut apprendre à investir petit à petit. Certains investisseurs tendent à investir des petites sommes de façon mensuelle. Ça les aide à mieux étudier le terrain sur lequel ils évoluent et leur évite de prendre des risques inutiles.

Un autre point très important est de savoir que vendre en ayant un gain garanti assez modeste est toujours mieux que de chercher à maximiser le profit en prenant des risques. Tout comme vendre en ayant perdu un peu d’argent revient mieux que de s’obstiner et finir par perdre bien plus, voire tout !

 

Sur quels produits faut-il investir ?

 

Apprendre à calculer les coûts et ne pas se faire avoir

Ne vous fiez pas à n’importe qui! N’ayez confiance qu’en les traders agréés…

Tandis que pour les investissements classiques il suffit de déduire la valeur des coûts engendrés, dans le milieu de la finance, ces derniers varient selon bien des facteurs et deviennent difficilement calculables.

Comme le système fiscal français est difficilement maitrisable, il est recommandé de trouver le support adéquat qui vous convient le mieux selon votre âge et votre situation sociale, comme une assurance vie par exemple.

Un investissement sûr mais qui rapporte peu vaut mieux qu’un investissement risqué qui rapporte gros. Il est aussi important de souligner que dans la majorité des cas, même si le second ne s’avère pas être perdant, il ne rapportera pas plus que le premier en fin de compte.

Bien entendu, c’est à vous de juger de vôtre investissement. Vous pouvez essayer de miser quelques sous sur des investissements risqués et tenter de gagner gros. Mais tâchez de garder à l’esprit que ce n’est pas le centre de vos activités. D’autre part, soyez méfiant des investissements qui vous promettent la lune. Si ces derniers dépassent les 10% de bénéfices soyez sûrs qu’ils sont très risqués ou alors qu’il s’agit d’arnaques basées sur le système pyramidal.

Ne faites confiance qu’aux intermédiaires agréés. L’autorité des marchés financiers est un garant et vous protégera de toute tentative d’arnaque. Ceci dit, vous pouvez néanmoins opter pour le courtier qui vous chargera le moins. Pensez à jeter un coup d’oeil à notre comparatif

Même si on peut prévoir la performance d’une action, ce n’est sans doute pas en se basant sur son passé. Ne croyez pas qu’il s’agit d’un cycle qui se répète.

Pour choisir le fond d’investissement, il est recommandé de vous fier aux gestionnaires d’actifs les plus anciens.

 

Soyez attentifs au monde de la finance et de la fiscalité

Plus vous en savez, plus vous limitez les risques…

Il n’y a pas de secrets quant au fait de maximiser ses chances sur le marché. Tout n’est qu’une question de connaissances. Plus vous en savez, plus vous avez de chances de prévoir les problèmes potentiels à venir. Cela aura un impacte important surtout sur vos choix d’investissements sur le long terme.Ne maintenez votre investissement sur une entreprise qui perd que lorsque vous avez la certitude qu’elle a un potentiel de rebond dans un certain futur. Analysez les risques et limitez les dégâts si les échecs se succèdent.

N’oubliez jamais que le monde de la finance est toujours en mouvement, et qu’un petit élément insignifiant peut causer la perte d’une entreprise qui avait tout pour réussir. Il est donc recommandé d’éviter de tout miser sur de nouveaux produits dont l’avenir est incertain. Le risque peut se trouver ailleurs que sur le marché. Bien des entreprises ont perdu gros à cause de nouvelles réformes et de lois. C’est pour ça qu’il est vivement conseillé de suivre la fiscalité de près. N’ayez pas peur de chercher de l’aide sur internet. Beaucoup d’autres investisseurs tels que vous pourront vous aider, mais aussi il serait encore mieux, dans les cas sérieux, de se tourner vers un avocat.

 

Un exemple d’investissement

Si vous cherchez plus à minimiser les risques, les fonds alternatifs, communément appelés « hedge funds » vous conviendront sans doute car ils offrent des concepts indépendants du marché. Autrement dit, contrairement à un investissement classique, votre investissement se retrouvera à l’abri des crises financières qui, il faut l’admettre, deviennent de plus en plus fréquentes. Un bon élément avec les bonnes connaissances en matière de finance pourra aussi devenir trader en ligne.

D’autres qualités sont aussi requises telles que le tact et la capacité quasi infaillible à estimer les risques engendrés par la spéculation.

Le concept de Long-Short vous fera sans doute générer des bénéfices non négligeables puisqu’il consiste à acheter et à vendre sur une série d’actions avec les mêmes proportions dans le but de générer des gains basés sur les écarts des performances. Il n’y a pas que les investissements de nature financière : l’art comme les tableaux de peintures ou statues, ou encore des pièces ou machines vintage requièrent le savoir qui va avec afin de déterminer une certaine valeur à l’objet en question. Et même avec ça, la valeur sentimentale ou artistique reste subjective, rendant ainsi toute appréciation incertaine et dépendante de la subjectivité de l’acheteur. Si vous ne vous sentez pas encore de taille pour commencer à trader, il vous est toujours possible d’opter pour le trading social.

Voilà, vous savez maintenant comment investir votre argent et le gérer. Vous pouvez un jour vous forger votre propre façon de faire. Dans ce monde en développement perpétuel, il faut toujours garder à l’esprit qu’on peut encore en apprendre davantage et qu’on peut toujours s’améliorer afin de maximiser notre profit tout en gardant les risques au minimum.

109
0

(109)

Laissez votre commentaire
Close