Home Stratégies Les Cinq Courbes Ichimoku (partie 2)

Les Cinq Courbes Ichimoku (partie 2)

Comme on l’a vu précédemment, l’indicateur Ichimoku se base sur l’élaboration de courbes depuis des données passées pour mieux comprendre la direction que les marchés prendront dans le futur. Nous vous détaillons ici ces cinq courbes et leur interprétation pour réussir à mieux anticiper les mouvements des marchés boursiers.

Avis des lecteurs: 25 votes
60% de comptes d’investisseurs de détail perdent de l’argent lors de la négociation de CFD avec ce fournisseur. Vous devez vous assurer que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent

La position relative de ces courbes nous permettra par la suite d’élaborer des manières simples d’évaluer les variations d’un marché.

Commencez donc par ouvrir notre graphique Live et à y ajouter l’indicateur

La Courbe Kijun :

Cette courbe marque le sens de la tendance. On calcule la moyenne du prix le plus haut et du prix le plus bas sur les 26 dernières périodes. En tant que telle, cette courbe seule peut donc suffire à prendre une décision d’achat ou de vente, puisqu’elle va indiquer la future direction des prix.

Elle constitue également une ligne médiane d’équilibre, pouvant faire support et résistance à la fois. En fonction de ce que le prix se trouve au-dessus ou en-dessous de cette courbe Kijun, on aura une tendance haussière ou baissière respectivement, et de manière très simple à distinguer.

La Courbe Tenkan :

La Courbe Tenkan est l’équivalent d’une Courbe Kijun, mais sur une période plus courte. On va calculer la moyenne du prix le plus haut et de celui le plus bas, mais cette fois-ci sur les 9 dernières périodes. On l’utilise notamment comme courbe de signal, sur un très court terme. C’est un indicateur de tendance sur le moment, qui colle davantage au prix que la Courbe Kijun. Si la courbe est parfaitement horizontale, le marché est « en range » ; si elle varie, on parlera de marché « en tendance ». Si l’écart entre le prix actuel et la courbe Tenkan est trop important, on peut ainsi anticiper des surventes ou des surachats, ainsi que le mouvement correcteur qui devrait suivre.

La Courbe Chikou :

Aussi appelée Chikou span, elle figure le dernier prix de clôture des 26 périodes précédentes. On l’appelle aussi la courbe des prix décalés – lagging span en anglais.

Cette courbe est très utile pour confirmer une prise de position, ou bien, au contraire, pour décider d’y renoncer. Les situations peuvent varier, mais, de manière générale, si la courbe se situe en-deçà des prix du moment, il ne faut jamais acheter. Par contre, il est recommander d’acheter si elle travers la courbe des prix de manière ascendante, et de vendre si elle la traverse de manière descendante.

Les Courbes Senkou :

Il existe deux types de Courbes Senkou, qui permettent de délimiter une zone dite de nuage, le « Kumo ».

La Senkou Span A (SSA) correspond à la moyenne de la Courbe Kijun et de la courbe Tenkan, projetée sur les 26 périodes à venir. Si elle délimite le nuage par le bas, elle servira de résistance. Au contraire, si elle se trouve être la limite haute du nuage, elle sera une ligne de support. Elle permet de délimiter un niveau de risque, et permet ainsi d’anticiper un achat ou une vente.

La Senkou Span B (SSB) correspond à la moyenne entre le prix le plus bas et celui le plus haut sur 52 périodes, projetée sur les 26 périodes à venir – comme la prévisualisation d’une Courbe Kijun, basée sur des données passées. Tout comme la SSA, elle permet de déterminer un niveau de risque. En fonction de sa position par rapport à la SSA, elle fera support ou résistance au prix.

Le Nuage Kumo :

C’est la zone délimitée par les courbes SSA et SSB, quelles que soient leur position relative. Plus le marché sur lequel on se trouve est volatil, plus ce nuage sera épais. Si la courbe SSB se trouve au-dessus de la courbe SSA, la tendance sera baissière – et inversement si la courbe SSA se trouve au-dessus de la courbe SSB. Il est aussi important de faire attention à l’angle de ce Nuage ; un angle descendant trahira une tendance baissière, alors qu’un angle ascendant illustrera une tendance haussière. En fonction de la position que le prix aura, ce nuage fera support ou résistance.

Ces courbes permettent donc de mieux comprendre les variations suivies par le marché. Grâce à des données passées, elles permettent de mieux aborder l’aspect futur de la bourse, et d’identifier facilement les tendances haussières comme baissières, ainsi que des lignes de résistance et de support.

Un complément très utile pour utiliser au mieux ces courbes est de les coupler à la théorie des vagues d’Elliott. Pour mieux appréhender la modélisation des mouvements, nous vous conseillons donc de nous suivre dans notre prochaine partie de ce dossier spécial : Théorie des Vagues et Ichimoku.

Voir notre partie 3 sur L’Ichimoku Kinko Hyo

(259)

Close